Des premières primaires « ouvertes », « citoyennes »…

Posté par bifaceb le 10 octobre 2011

1-  D’abord ces « primaires »  montrent combien  la volonté du Général de Gaulle d’une élection du Président de la République au suffrage universel est devenue l’acte majeur de la vie politique.

Son aspect « combat singulier », « duel », voire « concours d’egos», poussé par le feu médiatique, structure le paysage, chacun attendant cette élection, s’y préparant, les médias faisant de tout le reste un compte à rebours, oubliant parfois que les législatives représentent un pouvoir au moins du même ordre. L’équation : un homme, une femme, le peuple, et le médiatique plus que le politique comme intermédiaire est reprise et amplifiée dans cette démarche d’élections primaires.

2-   La préparation de cette élection a été une réussite : un nombre raisonnable de candidats , représentant des tendances différentes, des « historiques » et la génération montante, une ouverture au Parti Radical, des propos , des débats de bonne tenue évitant les deux écueils symétriques d’être trop ternes, ou trop vifs…

3-   Une « prouesse technique » dans l’organisation : communication,  listes d’électeurs, bureaux de vote, centralisation des résultats: le PS a su faire lui-même ce que la puissance publique réalise normalement, sans accroc important, sans soupçon sur le résultat.

4-   Une bonne participation : 17 millions d’électeurs pour SR en 2007, un peu plus d’inscrits aujourd’hui sur les listes électorales, un potentiel de votants à gauche sans doute de l’ordre de 18 à 19 millions d’électeurs : plus de 10% se sont déplacés en dépit de conditions d’accès parfois difficiles, des craintes de « fichage », de l’absence de procurations nécessitant de voter en personne…

Ont voté des sympathisants PS , des personnes convaincues que c’était là un bon moyen de dire leur détermination à battre NS, la droite, en 2012, certainement des verts, qui ont des proximités idéologiques avec le PS, moins sans doute des communistes ou extrême gauche, peu habitués dans leurs partis à s’exprimer dans un vote direct, et à choisir leurs représentants. Des centristes, MODEM, peut-être… il y aura sans doute des études là-dessus

J’ai l’impression que les électeurs de droite ne se sont pas déplacés : outre le caractère malsain, mensonger, d’une telle démarche, les scores faibles de Baylet, Valls, Royal, les candidats qu’ils disaient choisir, montrent qu’il n’ya pas eu d’influence  d’un « vote de droite ».

5-   Le résultat est intéressant : l’axe « légitimiste », « réformiste », et, il me semble, « social démocrate » des deux derniers PS du PS recueille 70% des votes, les 17% de Montebourg se partageant peut-être entre l’attractivité de sa personnalité : jeune et brillant avocat, son concept de lutte contre les dégâts et les excès de la mondialisation à travers son concept de « démondialisation » , sa réputation d’ « incorruptible » en pointe contre les affaires peu propres, y compris au sein du PS, son idée d’une Sixième République, qui fait rêver par opposition aux inconvénients de la Cinquième.

Le mauvais score de Ségolène Royal est  dur, un peu injuste : elle a beaucoup apporté au débat, fait progresser des réflexions et des idées, mais avec ses déclarations maladroites, des propos parfois démago, elle n’a jamais pu montrer sa crédibilité, prouver sa fiabilité, qualités cruciales pour cette fonction, d’autant plus en ces temps troublés…

Valls a fait progresser sa notoriété et ses idées , il devra patienter, progresser, passer par d’autres fonctions (la mairie de Paris, l’Ile de France ?) avant de revenir dans cette compétition.

JM Baylet a fait un faible score, je ne suis pas certain qu’il espérait vraiment mieux, mais sa voix a certainement gagné en potentiel médiatique, ce qui doit lui importer, et ila été utile au débat.

6-   C’est à la fin, à la faculté de ce système de désigner un vainqueur clair, crédible, à la capacité  de celui-ci de rassembler autour de lui, de se servir de l’élan créé, de cette équipe constituée devant les français pour gagner en 2012 que pourra être jugé le succès de cette première « primaire », que seront naturellement  contrées les critiques du camp d’en face.

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem