La retraite à 60 ans en 1983

Posté par bifaceb le 28 octobre 2011

Hier soir les 35 h ont, dans la bouche du Président, disputé à la retraite à 60 ans le rôle de crochet à gauche…
Rappelons qu’en 1993, Nicolas Sarkozy affirmait avoir « voté la retraite à 60 ans » , qu’en 2007, avant et après l’élection, il disait ne pas vouloir toucher à cette règle ( parce qu’il n’avait pas de mandat pour cela), qu’il déclarait avec assurance en 2007 que les retraites étaient financées jusqu’en 2020, alors qu’il a dit hier que 10% ne l’était pas , ce qui semble étrange pour un ancien ministre des finances …

Mais alors, en 1982, fallait il faire cette réforme de diminution de l’âge de la retraite, tant décriée aujourd’hui ?
En 1983, dans le régime général l’âge légal était à 65 ans (avec déjà pas mal d’exceptions), l’espérance de vie était inférieure à 75 ans, et la durée de cotisations était à 37,5 annuités…
Une situation particulièrement injuste: on pouvait travailler dès 14 ans et être donc obligé de travailler jusqu’à 65 ans, durant 51 ans, accumulant 51 annuités, 13 de plus que ceux qui avaient commencé à cotiser plus tard, et bénéficier de sa retraite durant moins de 10 ans, nettement moins, car cette situation était celle de gens dont l’espérance de vie était en dessous de la moyenne.
Il était donc logique, juste, de baisser cet âge légal de 65 à 60 ans.
Mais on aurait pu, du, en contrepartie, indexer en même temps la durée de cotisations sur l’espérance de vie, par exemple avec un partage de l’augmentation de l’espérance de vie à 60 ans entre travail et retraite…
Un calcul « de coin de table », montre qu’avec une augmentation « douce » des durées de cotisation : 1 trimestre tous les deux ans, on serait aujourd’hui alors approximativement dans les conditions de départ en retraite de la loi Fillon de 2003, (sur 30 ans, depuis 83, avec un trimestre de plus tous les 2ans, 8 trimestres, cela fait +4, 5 ans  soit 42 ans dès 2013 alors qu’aujourd’hui ils sont en perspective 2020), avec beaucoup moins de soubresauts, et une CNAV mieux financée…

 

2 Réponses à “La retraite à 60 ans en 1983”

  1. Proteos dit :

    « Mais on aurait pu, du, en contrepartie, indexer en même temps la durée de cotisations sur l’espérance de vie »

    Eh oui, c’est certainement ce qui aurait dû être fait. Mais il y avait et il y a toujours tout un tas de raisons de ne pas procéder ainsi, une d’entre elles étant d’embarrasser le camp d’en face: forcer la droite à prendre des mesures peu populaires, pouvoir montrer à raison que la gauche n’est pas très responsable.
    Quant à dire qu’on serait dans les eaux de la loi Fillon, je ne pense pas. Dès 91, avec le livre blanc sous Rocard, on a commencé à voir les problèmes, Balladur a pris en 93 des mesures très sévères (nettement plus que la loi Fillon de 2003 quand on considère le secteur privé): relèvement à 40 annuités, passage à une moyenne sur 25 ans au lieu de 10, indexation sur l’inflation et non les salaires.
    En tout état de cause, les calculs du COR montrent que l’augmentation de la durée passée au travail va devoir se poursuivre et s’accélérer si on ne veut pas augmenter drastiquement les impôts mais préserver le niveau des retraites.

  2. bifaceb dit :

    la loi Fillon de 2003 et les mesures Balladur de 1993 sont exactement dans la même logique en ce qui concerne les conditions de départ: on ne touche pas à l’âge légal, on augmente le nombre de trimestres nécessaire pour partir en retraite, et une décote est mise en place pour pénaliser les départs prématurés.
    le passage à 40 annuités en 10 ans des mesures de 1993 est l’équivalent d’une augmentation une année sur deux d’un trimestre de cotisation depuis 1983, et la suite des augmentations de durée Fillon font que 4 nouveaux trimestres se sont ajoutés en 8 ans… donc, cette augmentation des durées de cotisation validée aujourd’hui par le PS ( et à mon sens la meilleure technique de croissance des recettes …) donne exactement le même résultat qu’un système un trimestre de cotisations 1 an sur deux qui aurait démarré en 1983 !

    pourquoi cela n’a pas été fait à l’époque ? je ne sais…
    quelqu’un, à droite ou à gauche, l a t-il proposé ? je n’ai pas été relire les articles de 1982.
    ou étions nous dans des postures idéologiques d’affrontement droite/gauche?

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem