le dilemme du centriste

Posté par bifaceb le 22 mai 2012

 

voter à droite, c’est peut-être, par une cohabitation, donner un équilibre au centre de la vie politique,

autour d’une vision social démocrate…

voter à gauche, c’est sans doute aider le PS à avoir une majorité sans le Front de Gauche,

et donc favoriser une politique social démocrate….

redoutable dilemme….

Publié dans la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

La politique fait des politiciens

Posté par bifaceb le 22 mai 2012


Souvent arrivent en politique des personnes issues de la « société civile »riches de leurs expériences professionnelles, personnelles, militants un peu idéalistes, prêts à faire changer la manière dont est faite la politique, de mettre fin aux arrangements, de parler idées, règles de conduite, etc…

La plupart partent vite, quelques mois, quelques années. Ceux qui durent au-delà, qui font, par exemple, un mandat et poursuivent prennent naturellement les moeurs qu’ils dénonçaient à juste titre.

Un exemple récent :

En 2007, avec le soutien affirmé de Ségolène Royal, une nouvelle en politique se faisait élire, à la surprise générale, députée dans une circonscription traditionnellement de droite, contre un poids lourd de l’UMP. Parmi ses facteurs de succès : un discours de vérité, une vie professionnelle réussie, une notoriété locale, un blog lui permettant de s’exprimer librement, fortement, d’expliquer correctement son point de vue, etc…

Puis vint la vraie vie politique : le temps des ajustements, renoncement étant trop dur.

En 2011, élections cantonales, la députée est contre le cumul des mandats mais cependant candidate, élue, elle conserve les deux mandats. Ses opposants s’en formalisent.

En 2012, la ségoléniste de la première heure soutient Hollande. Ses amis de courant s’en offusquent.

Sans lien, bien sûr, avec le point précédent, elle est nommée au gouvernement. Elle ne laisse pas pour autant sa circonscription à sa suppléante, se représente, sans douter de la normalité d’être députée, conseillère générale, ministre (surchargée !) et candidate, pour être ensuite renommée ministre, laisser son siège à son suppléant, qui entre temps n’est plus sa suppléante « normale » des cinq dernières années, mais est devenu un apparatchik proche de F.Hollande : couleuvres, couleuvres …

Oui, là comme ailleurs, la fonction fait bien souvent la personne.

Confer, d’un point de vue scientifique, l’expérience de Stanford,

ou dans un registre artistique, le film « Viva Zapata » !!

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

Protégé : cohabitation ??

Posté par bifaceb le 21 mai 2012

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Saisissez votre mot de passe pour accéder aux commentaires.

double, quadruple tour ?

Posté par bifaceb le 21 mai 2012

 

 

Les journalistes, pour présenter les élections législatives au lendemain du scrutin présidentiel, parlaient d’ un « troisième tour », occultant la nature différente de ces élections.

depuis, nous sommes entrés dans une phase étonnante ou un président nomme un gouvernement qui pourrait être renversé par l’assemblée en fonction, qui ne peut gouverner complètement faute de majorité, de ministres-candidats, surchargés de travail mais devant faire campagne, appelés à démissionner dès qu’ils seront élus, avec des décisions seulement annoncées, des situations ambiguës, des partis des deux côtés tenant sur la cohabitation un discours exactement inverse en 2012 par rapport à 2007…une grande confusion.

beaucoup de français pensaient s’être exprimés et trouvent ces six semaines de campagne supplémentaires bien longues, inutiles, superfétatoires…

proposons une mesure simple et radicale: le vote pour les présidentielles et les législatives le même jour: le peuple s’exprime au niveau exécutif et législatif, ensuite c’est aux politiques élus de s’organiser pour mettre en oeuvre les politiques approuvées par le vote…

cela fonctionne ainsi aux USA, cela mériterait d’être essayé ici !

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

La croissance jusqu’à quand?

Posté par bifaceb le 21 mai 2012

mot magique la croissance, tous en parlent même si les moyens  de la rechercher, de l’obtenir,diffèrent …

et cette croissance est vue comme le remède contre nos dettes, le garant du progrès, …

mais nous savons que « les arbres ne montent pas jusqu’aux cieux », que cette croissance ne peut être celle des trente glorieuses, que, si nous ne voulons pas grèver notre survie à moyen terme, nous devons viser une croissance modeste, sobre, frugale, moins en Produit National qu’en Bonheur Intérieur…

combler notre dette économique, oui, mais sans creuser notre dette écologique !

la réutilisation, la revente de particulier à particulier, qui est un moyen simple de mieux utiliser nos ressources, d’optimiser nos moyens, ne contribue pas au PIB, ni donc à sa croissance!

l’impôt à la consommation n’est décidément pas le plus logique dans cette perspective!

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

Fêtes et fautes mineures.

Posté par bifaceb le 16 mai 2012

 

- D’abord qu’avait il besoin de revenir en avion privé le dimanche 6 au soir ? Sa présence était elle nécessaire en Corrèze dans la journée, et le soir à la Bastille ? Pourquoi ne pas fêter là où on vote ? Toujours cette idée des hommes politiques d’être partout indispensables…

- Ensuite qu’avait il besoin de prendre un politique anciennement condamné comme PM ?                   Il n’y avait donc aucune « pointure » disponible sans casier ?

- Enfin, cette cérémonie de passation de pouvoirs, avec ces trois entorses à l’élégance :

  • pas un mot dans le discours sur les « années sarko », la crise non citée…
  • le Président nouveau qui revient au plus vite après avoir salué son prédecesseur, sans prendre le temps de le voir sortir de la cour.
  • et ce déjeuner avec uniquement les anciens premiers ministres de gauche, comme si on fêtait plus la victoire d’un camp que le rassemblement d’un peuple à travers les vicissitudes des 20 dernières années…  Juppé, Raffarin, de Villepin, Fillon, n’auraient pas fait pâle figure à côté de Mauroy, Fabius, Rocard, Cresson, Jospin… un dialogue avec eux pourraît même être ne pas être totalement inutile…

Publié dans la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

Un héros ordinaire

Posté par bifaceb le 15 mai 2012

 

Jean-Marc Ayrault sera le prochain premier ministre, nous dit-on.

Comme François Hollande, comme Jean-Pierre Bel, il n’a jamais été ministre !

Cette configuration est inédite et insolite, les trois plus hauts personnages de l’Etat sans expérience du moindre portefeuille ministériel !

C’est surprenant presque inquiétant dans une République où nous sommes habitués à ce que les politiciens soient bien souvent de « vieux briscards », habitués des assemblées, des cabinets, des mairies, des territoires, et aussi des ministères…

Ce ne sont pas non plus des perdreaux de l’année : ils ont tous les trois un long passé politique, un solide ancrage dans le terroir, en province : Nantes, Corrèze, Ariège, mais ils ont en commun cette fraîcheur de ceux qui n’ont pas directement été au pouvoir.

Peut-être une clé de leur réussite !

En dehors, ou avant leur carrière politique, les parcours professionnels de ces trois personnalités, quasiment du même âge, est par ailleurs réduit : quelques années prof d’allemand pour l’un, quelques années animateur et directeur d’un office du tourisme pour l’autre, quelques années conseiller de l’ombre du Président pour le troisième : ainsi la politique permet à des ambitieux de monter au plus haut, au-delà de toute réussite professionnelle…

A titre personnel, je préfèrerais que la politique soit une seconde occupation durant une première partie de  vie  « normale », puis devienne un métier pour ceux qui ont déjà vécu par ailleurs….

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | 1 Commentaire »

La deuxième campagne est toujours ratée…

Posté par bifaceb le 7 mai 2012

Le Monde titrait, à propos de la campagne de NS : retardée et improvisée…

Les racines de sa défaite sont plus lointaines : le comportement arrogant d’ « enfant gâté » des années 2007-2008 d’un Président se croyant tout permis : les attitudes agressives, transgressives, les propos tranchants, toujours confiant dans son étoile, ses capacités politiques, son aptitude  à conquérir et garder le pouvoir… s’autoproclamant ironiquement DRH du PS, continuant à fréquenter ses  cercles de donateurs, d’amis fortunés et intéressés, à laisser le ministre du budget collecter les fonds, mais incapable d’installer un dialogue, un débat, sur la réforme des retraites…

Les racines sont aussi à trouver dans la crise, les crises, ce tsunami issu d’un système financier déréglé qui a failli faire sombrer banques et assurances, qui a eu des conséquences sur l’économie réelle, a fait croître le chômage et rendue faible la croissance du pouvoir d’achat,  avant de faire retomber ses droits et son poids sur les dettes des Etats et les contribuables, les citoyens.

Mais NS y croyait, avec son expérience des campagnes, des tactiques politiques, des débats, …

Et, de ce point de vue, il a vraiment et largement raté !

Cachant la date de son début de campagne, voire sa candidature, semblant « embusqué », avancer masqué, il a semblé manquer de sincérité.

Et cette affiche, La France Forte, avec cette mer vide, personne n’a compris pourquoi, et ce slogan, tellement détournable et moqué … ce clip du second tour qui relevait plus de l’agit-prop que de la vision, la conviction…

Cette bizarre prétention à être le meilleur lui a fait croire qu’il allait survoler le débat où il parut, au contraire, fatigué, presque déphasé, dépassé, incapable de répondre de manière adéquate à l’éloquente et brillante anaphore de  FH.

La campagne de FH

c’est normalité, ténacité, tonicité, pugnacité, lucidité et peu d’idées,

qui l’a emporté sur demi-vérités et agressivité…

Il est vrai que la presse ne fut guère favorable au Président sortant,

mais c’était aussi à lui de mieux gérer cette corporation sensible.

Une dernière observation : les courbes des sondages de second tour permettent à n’importe quel statisticien , par une simple régression, de montrer que dans un mois, début juin, les courbes se croisent, et le sens de l’élection s’inverse !!! … Où sont les législatives ?

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

Débat ou combat ?

Posté par bifaceb le 3 mai 2012

 

Le débat « de second tour » d’hier soir fut « tendu », voire « teigneux »…

Chacun dit que son favori a été offensif, combatif, que l’autre fut agressif, négatif…

Tout cela vous a un air de « combat de coqs » politique, qui est la transposée masculine du « concours de beauté » dont avait été affublée la primaire.

Et nous avons vu plus d’affrontement que d’arguments, de volonté d’attaquer l’autre, de dissimuler son projet, plutôt que de présenter le sien et convaincre.

Je reste sur ma déception et préfèrerais un format moins conflictuel « à l’américaine », où chacun s’exprime à tour de rôle pour les spectateurs, sans tenir compte du contradicteur, en face du présentateur qui pose les mêmes questions aux candidats.

Un débat radiophonique aurait été bienvenu : beaucoup de thèmes n’ont pas été abordés, ceux qui écoutent le matin ne sont pas automatiquement les mêmes que ceux qui regardent le soir, et la radio, le son, permet de mieux sortir le fond, le message de son contexte affectif, démonstratif…

On se souvient que, contre Kennedy, Nixon avait été plus convaincant à la radio, mais que la télé avait permis à son jeune, fringant, élégant rival, de remporter l’élection de 1960 !

                                         Débat ou combat ? dans économie politique société démographie decor-debat

 

Nixon-Kennedy dans la politique au quotidien   Kennedy_Nixon_Debat

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem