80% de bacheliers ! rien à déclarer ?

Posté par bifaceb le 15 juillet 2012

Mon quotidien habituel titre : « objectif atteint », 85 % d’une génération au niveau du bac.
L’article explique que l’ambition  de 80% d’une classe d’âge « bachelière », très large, peu élitiste, fixée sous Mitterrand et Chevènement est pour la première fois atteinte, dépassée.
Dans les chiffres, ensuite, on s’y perd un peu entre les classes d’âge, les taux de réussite, le niveau atteint… en page de couverture on était à 85 %, en page intérieure on nous donne « plus de 80% », après 84,5%, avec un taux de réussite de 77,5 % avec un étonnant 6 points de plus qu’en 2011… je n’arrive pas à y voir vraiment clair.
Mais ce n’est pas le point discuté ici.

La question se pose de l’explication de cette performance inédite, visée depuis 27 ans,              atteinte au bout de 10 ans de droite au pouvoir, dont 5 de réduction des effectifs de l’EN.

L’article ne l’aborde pas.
Comme les bacheliers d’aujourd’hui ont commencé leur scolarité sous Jospin, fait leur collège sous Chirac, leur lycée sous Sarkozy, personnellement, je ne vois comme hypothèses que :
- C’est le fruit d’une augmentation tendancielle, cela aurait pu arriver en 2011, ou en 2013.
- Le primaire est déterminant , ensuite c’est « sur les rails »…
- C’est un point aberrant, une spécificité 2012 sans lien avec des facteurs explicatifs rationnels
- Le niveau du bac baisse…
- Il n’y a pas de corrélation entre le taux de réussite au bac et le nombre d’enseignants… ou pire, il y a corrélation négative entre les deux…

Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne ?

 

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem