• Accueil
  • > Archives pour septembre 2012

Grand Paris Express 1

Posté par bifaceb le 26 septembre 2012

 

Réunion publique hier soir à Issy les Moulineaux de présentation du tronçon Sud du « Grand Paris Express » , « la ligne rouge ».

Présentation intéressante, débat d’assez bonne qualité, pas politique, pas trop « et mon jardin », pas de longue déclaration endormante du président de l’association de défense des batraciens locaux, etc…, des réponses assez précises, même s’il n’y a pas d’échange véritable, de débat.

Au delà de la facilité de rapprocher le terme « Express »  du délai entre 6 et 12 ans selon les segments du GPE, au delà des « ratés du tracé »  (pas de connection prévue à Issy avec le métro aujourd’hui, ni avec la ligne T2 du tramway demain),

trois questions n’ont pas, à mon sens, reçu de réponse satisfaisante:

- le gabarit. si j’ai bien compris, on a choisi un nouveau gabarit des trains, différent de celui du RER, du métro, avec sans doute un écartement des voies différent, rendant difficile la mutualisation des achats d’infrastructures et de matériels roulants, impossible une future connection avec un réseau existant. On retrouve ce travers du spécifique qui fait que, par exemple, les voies des tramways T2 et T3, qui passent à 50m l’une de l’autre, ne peuvent communiquer, même en dépannage.

Grand Paris Express 1 dans économie politique société démographie

- le fret. rien n’est prévu pour les marchandises, le fret. Trop compliqué a été en substance la réponse à ma question sur ce point. Nous savons pourtant, l’exemple du métro de Paris est là, qu’on regrette après coup de ne pas avoir prévu de desserte marchandise, et de devoir continuer à supporter camions, camionnettes de livraison, …

tant qu’à faire un nouveau réseau, pourquoi ne pas prévoir des possibilités de l’utiliser pour ce type de transport?

les marchandises doivent-elles être en surface, les habitants sous terre ?

plus prosaïquement, c’est d’abord une volonté de mutualisation des moyens qui manque: en dehors des heures de pointe, le réseau ne sera pas saturé, mais on préfère l’ignorer :

http://bifaceb.unblog.fr/2012/04/20/mutualiser-pour-vivre-mieux-ensemble/

- les parkings « de rabattement ». rien n’est aujourd’hui prévu dans ce domaine autour des gares. La volonté de la région IDF semble être que les gens viennent aux gares à pied, en bus, peut-être en deux roues.

Cela me semble trop ambitieux pour être tout à fait réaliste : à tout le moins pourrait ton prévoir un grand espace pour des solutions type Velib, Autolib, ou autres auto-partages qui se développeront dans les années à venir.

Le risque est le parking sauvage, de surface, la mise en place difficile et pénalisante de parkings après coup…

 

0

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | 2 Commentaires »

Bartolone n’aime pas les contrôles

Posté par bifaceb le 26 septembre 2012

La décision de C. Bartolone de ne pas contrôler l’usage de l’IRFM me semble bien de nature à montrer ce qu’il ne faut pas faire : les députés pourront continuer à vivre, acquérir sans contrôle aux frais du contribuable.

Il met en avant le coût du contrôle : je peux lui faire une proposition: il y aurait certainement des citoyens bénévoles pour le faire, comme les conseillers syndicaux bénévoles contrôlent les dépenses d’un syndic de copropriété.

Encore une ou deux comme cela et il fera plonger les cotes de popularité plus bas que terre. C’est étonnant que ces politiques « bien sous tous rapports » , intoxiqués  si vite par le pouvoir et ses fastes, ses lobbies, oublient pareillement leur devoir d’exemplarité !

On en a eu des exemples à gauche, un s’est terminé tragiquement.

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

traitons du traité

Posté par bifaceb le 25 septembre 2012

Eva Joly, à propos de DCB: "Au mois de février 2012, il était contre le traité,
il a lancé un appel à tous les Verts européens pour ne pas le voter et aujourd'hui,
il a changé de position.
Donc, si l'un de nous n'est pas cohérent,
ce n'est pas sûr que cela soit moi" !
traitons du traité dans économie politique société démographie

Entre ceux qui ont changé d'avis,
celle qui n'a aucun avis sur la question,
ceux qui votent pour, ceux qui votent contre,
ceux qui s'abstiennent,
ceux qui avaient imprudemment, ou impudemment, employé le terme "renégocier",
ceux qui se taisent et n'en pensent pas moins, ceux qui disent à droite, qu'ils voteront Oui,
ce traité met juste un sacré désordre !!
 dans la politique au quotidien 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

VL

Posté par bifaceb le 11 septembre 2012

 

Véhicule Lourd,  l’héritage

Vision Lointaine, la perspective

Voie Lente, la démarche …

 

Un bon résumé des quatre premiers mois de l’équipe FH/JMA ?

 

 

Publié dans la politique au quotidien, misc | Pas de Commentaire »

fait divers en haute-savoie

Posté par bifaceb le 8 septembre 2012

 

Durant mes courses, cet après midi, j’ai fait mon Hercule Holmes sur le massacre de Chevaline :

Voyons, il y a une voiture anglaise, et des passagers massacrés, un cycliste tué,

un autre cycliste britannique ancien militaire qui découvre le massacre….

et si les deux citoyens britanniques avaient rendez-vous ? si ce rv avait un objet très délicat…

un retournement, une livraison, une trahison…peut-être la vieille dame suédoise est-elle la clé ?

mais ce rv est éventé et un 4×4 avec des tueurs guette la route dans une allée forestière proche du parking

ils voient passer la BMW, le cycliste  ancien militaire « agent secret », et foncent alors vers le lieu de RV.

ils y trouvent la voiture, un cycliste (qui a fortuitement doublé le militaire) et règlent leur compte à ces espions supposés.

voilà pourquoi le témoin découvreur est si crucial, protégé, surveillé…

il y aurait un peu de Le Carre dans le coin ?

Publié dans misc | 1 Commentaire »

Non aux parlemenmaires!

Posté par bifaceb le 3 septembre 2012

 

Cinq raisons contre le cumul des mandats, en particulier entre maire et parlementaire 


- Il ajoute au conflit d’intérêt (les intérêts des collectivités locales, des villes ne sont pas automatiquement identiques aux intérêts de l’Etat central, ce qui le rend mal placé pour arbitrer entre les deux), un soupçon de délit d’initié et de trafic d’influence :
des informations non publiques obtenues à l’assemblée : travaux préparatoires, auditions,… seraient utilisables pour son action locale,
ce dont il a parfois l’impudence, ou l’imprudence, de se vanter…

- Le conflit d’emploi du temps est patent : un maire doit être présent très souvent dans sa commune, en particulier lors d’un incident, d’un accident, ce qui est globalement incompatible avec la présence à Paris pour le travail parlementaire du mardi au vendredi

- occupant, cumulant plusieurs postes, il ne favorise pas le renouvellement des générations, des personnalités, l’émergence d’idées nouvelles, de contre-pouvoir et se constituent ainsi des « fiefs » ou un « baron » local fait et défait les carrières politiques, voire administratives. Chacun pourra trouver des exemples de telles pratiques dans le paysage politique.

- même si le total des rémunérations est « écrêté », le complément reste à la disposition du cumulard qui peut le verser à une personne qui l’assiste, un parti, etc… lui donnant ainsi de nouveaux moyens financiers, des possibilités de s’entourer d’obligés, s’ajoutant à la liste déjà correcte : réserve parlementaire, indemnité parlementaire de frais, enveloppe parlementaire « collaborateurs »…

-enfin, mêlant tous ces aspects, ce cumul crée une grande confusion : le citoyen qui rend visite au maire dans son bureau à la mairie est en même temps dans la permanence électorale clandestine du député, du sénateur, et ne cherche pas à démêler les responsabilités. D’ailleurs, souvent, même si le maire parlementaire n’est pas, de par la loi, conseiller général ou régional, le citoyen fera la confusion et lui demandera d’intervenir sur tous ces niveaux. Il veut s’adresser « au politique », au puissant, à celui qui a le bras long, plus qu’à une responsabilité élective, politique. C’est aussi ce népotisme soft institutionnalisé qui est en jeu derrière ce cumul.

Vivement que chacun joue son rôle, sans prendre celui du voisin :

les assistantes sociales et les médiateurs

comme les maires et les parlementaires !

 

Non aux parlemenmaires! dans économie politique société démographie

Publié dans économie politique société démographie | Pas de Commentaire »

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem