erreur de signe

Posté par bifaceb le 3 septembre 2013

 

L’OCDE vient de donner ses dernières prévisions pour la croissance française en 2013,
qui, en quelques mois, est remontée de -0,3% à +0,3%.

Ce changement de signe pose question. Certes, l’art du conjoncturiste, comme celui du prévisionniste est difficile et risqué, surtout lorsqu’il concerne l’avenir, certes la différence est de l’ordre d’un demi point, mais quand même, si ces prévisions peuvent ainsi être révisées, quelle est leur utilité ?
On objectera peut-être qu’il y a un retournement conjoncturel, imprévu voire imprévisible, mais si la prévision, c’est seulement l’art et la manière de prolonger les courbes, le niveau de qualification est celui d’un utilisateur d’excel, ou d’un dessinateur…

cela ne contribue guère à valoriser la profession d’économiste !

ces dernières années on entendait déjà : les économistes, ces « experts » qui n’ont pas vu hier venir la crise* et ne savent pas nous dire maintenant comment en sortir, on y ajoutera que même à court terme, leurs équations ont du mal à être ajustées, efficaces !

* je sais: après coup, ils avaient tous vu venir la crise, et plutôt deux fois qu’une !
mais, depuis Marx, chacun sait que la capitalisme vit des, et se nourrit de crises périodiques, et je me souviens des félicitations données à Greenspan pour sa politique de « quantitative easing » dont il apparaît après coup qu’elle n’était pas sans risques…

j’aimerais trouver une étude, une revue objective des différentes « crises » prévues juste avant 2007, par qui, quand, sur quelles bases,
pour distinguer les vrais prophètes des faux profiteurs !

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem