• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

coopération politique

Posté par bifaceb le 28 novembre 2013

 

Les allemands vont sans doute gouverner avec une « grande coalition », basée sur des discussions approfondies, presque deux mois,

des concessions importantes des vainqueurs à leurs alliés, des conclusions formulées clairement, et une ratification par la base.

Jolie démonstration de démocratie, de clarté, de courage.

 

Nous ne sommes pas le même peuple, et n’avons pas les mêmes partis !

mais j’aimerais tellement qu’en dehors de ces partis, des indépendants, des novateurs, des imaginatifs, des « intellectuels »,
et même des politiques dont l’expression ne suit pas les pensées uniques, se retroussent les manches
travaillent sur une plateforme qui soit tout sauf plate : étudiée,  escarpée, difficile, et tirée vers le haut !

J’ai bien noté que Pierre Larrouturou était sur ce créneau avec le collectif Roosevelt 2012, son parti Nouvelle Donne,
et, dans un autre genre, Denis Payre et Nous Citoyens… et si Dominique Voynet, qui va être disponible, les rejoignait…
Et un ou deux centristes à fibre écologiste : Borloo, ou Bayrou, …

Voilà ceux qui  peuvent, doivent travailler pour nous écrire le programme du CNR de demain :
celui qui montre la voie et donne la volonté d’y travailler avec l’espoir d’y arriver !!

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

remise à plat fiscale

Posté par bifaceb le 27 novembre 2013

 

C’était  attendu d’abord, puis maintenant inattendu,

mais j’ai entendu le premier ministre annoncer une remise à plat fiscale,
et, plus globalement, des prélèvements obligatoires.

Chaque parti politique, chaque partenaire social va être consulté.

Et aussi bifaceb, qui publiera sa contribution en janvier !!

 

 

 

Publié dans économie politique société démographie | Pas de Commentaire »

ses vérités avec sévérité

Posté par bifaceb le 26 novembre 2013

 

Dominique Voynet ne se représente pas  à la mairie de Montreuil,
et elle dénonce clientélisme, clanisme, machisme,
inhumanité des campagnes politiques, dureté des partenaires/adversaires.

Une prise de position, un langage de vérité et de courage assez rare ! Bravo !

 

J’ignore, bien sûr, quelle suite aura sa carrière politique, mais j’aimerais que cette décision soit un atout
plus qu’un handicap pour être demain parlementaire, députée européenne, présidente d’une collectivité locale.

Et, cela tombe bien, l’année prochaine, élection des assemblées régionales,
je la verrai bien succéder à Jean-Paul Huchon en Ile de France comme Présidente de région,

lequel, au bout de trois mandats, à presque 70 ans, pourrait avoir la sagesse de se retirer.
et si cela donne un coup d’accélérateur à sa carrière, si après-demain une provinciale, franc-comtoise, médecin, écolo,
était appelée aux plus hautes fonctions de la République, on pourrait saluer cette décision, position historique !!

mais, pour rassembler,  il faudra qu’elle échappe aux « khmers verts »,
et se contente, se concentre sur une inflexion positive progressive,

vers une société post-industrielle,
une société d’échanges de services, de partage de savoirs, de mutualisation des biens,
une société d’économie vertueuse,
à forte composante environnementale.

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

trésors cachés

Posté par bifaceb le 26 novembre 2013

 

Nous aimons l’idée que, quelque part, il y a un « trésor caché », une solution miraculeuse, qu’il suffit de découvrir et d’utiliser,
pour mettre fin aux maux de notre société.

On a trouvé pèle mêle dans ce concept l’Eldorado,
puis  la Révolution, le communisme (horizon indépassable), ou ensuite l’Europe (sauter comme un cabri), …

On y met aujourd’hui volontiers les avoirs colossaux cachés dans les paradis fiscaux.
Il suffirait de mettre la main dessus pour trouver la solution à tous nos maux.
Sans effort, sans aucune remise en cause perso,
dans un moderne « auto, boulot, goulot, bédo, gros dodo… »

Facile, si facile…
En fait le trésor est dans l’effort
chercher est progresser,
ici est un défi,
ailleurs n’est pas toujours meilleur !

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc, perso | Pas de Commentaire »

morts en duo

Posté par bifaceb le 25 novembre 2013

 

 

Je viens de lire le récit du suicide au Lutetia, à Paris, ce wikende, de Georgette et Bernard Cazes, 86 ans.
Ayant « fait leur vie », ils ont choisi d’avoir la liberté de partir dans la lucidité et la sérénité.

Je ne comprends pas qu’on ne puisse se procurer des drogues « pour mourir sereinement »
quand on a remboursé à la vie ce qu’elle vous a donné, que le présent n’est pas facile, que le futur est sombre…

Plus qu’à d’autres morts médiatiques mises aujourd’hui en relation avec celles -ci dans les journaux,

plus qu’au suicide assisté, je pense qu’il s’agit ici d’un suicide lucide, que chacun peut vouloir un jour.

—————

Souvenons nous de grands intellectuels : André Gorz et sa femme Dorine, d’ Alfred Koestler et son épouse Cynthia,

partis aussi volontairement,  la main dans la main….

cf dans ce blog: http://bifaceb.unblog.fr/2012/11/22/sartre-rien/

 

De beaux exemples de vie et de mort.

 

-

Publié dans économie politique société démographie, misc, perso | Pas de Commentaire »

politicoconstitutionnel

Posté par bifaceb le 14 novembre 2013

 

 

un teasing….

- les contempteurs de la V eme république mettent en avant, depuis 50 ans,
le pouvoir exorbitant du Président,

l’affaiblissement du Parlement, des contre-pouvoirs,
l’élection législative devenue simple conséquence, annexe de l’élection mère : la présidentielle, etc..

- ses admirateurs, en revanche, insistent

sur le lien puissant qui unit le Peuple et le Président, grâce à l’élection au suffrage universel,
sur la personnalisation nécessaire dans une société très modelée par les médias audiovisuels,
sur l’importance  des campagnes présidentielles,
sur le symbole fédérateur important que représente ce président…

comment les réconcilier, et aboutir à une démocratie plus mature?

et aussi,  comment mieux prendre en compte certains défauts du scrutin pointés par le paradoxe de Condorcet ? *

facilement, et très économiquement : il suffit de changer un seul mot dans la constitution !

et cela nous aurait sans doute permis Jospin en 2002, Bayrou en 2007.

solution dans un prochain numéro…


*  http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Condorcet

 

-

Publié dans économie politique société démographie, misc | Pas de Commentaire »

écotaxe, eurotaxe

Posté par bifaceb le 14 novembre 2013

 

l’écotaxe n’a pas encore été renommée Eurotaxe, (ce qui n’aurait rien arrangé pour elle),

pourtant : ailleurs en Europe cette taxe existe :

http://lexpansion.lexpress.fr/economie/ecotaxe-comment-fonctionne-t-elle-ailleurs-en-europe_412703.html

 

 

 

et si on mettait en place une vraie euroécotaxe ?

 

une taxe qui impose les km parcourus par les marchandises
avant d’être dans nos maisons, appartements, locaux, usines ? 

une taxe au CO² produit par kilo délivré ? 

cela nous permettrait de faire payer aux marchandises transportées pour la pollution émise,
en même temps qu’elle imposerait  les importations, assurant la neutralité entre les kg*km
réalisés à l’intérieur de l’Europe et ceux réalisés à l’ Exterieur…

et cela pourrait rapporter gros !!!

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc | Pas de Commentaire »

racisme …

Posté par bifaceb le 14 novembre 2013

 

Qu’est que le racisme ? la définition est une discrimination ou une catégorisation liée à la race :

« Le racisme est une idéologie qui, partant du postulat de l’existence de races humaines,
considère que certaines races sont intrinsèquement supérieures à d’autres »…

 

A ma connaissance, personne aujourd’hui ne prône ce type d’idées.

 

Personne ne défend une discrimination sur la base de la race:

plus de racisme assumé par une idéologie, un parti, c’est toujours ça de pris !
Nulle part en France n’existe une quelconque restriction, discrimination raciale publique, heureusement.

Des français qui ont longtemps mis Noah en tête des français préférés,

qui, au niveau mondial,

citent Gandhi, ML King et Mandela comme les trois personnages mondiaux les plus importants depuis 70 ans,

qui apprécient Obama, Omar Sy, Zidane, etc…

ne me semblent pas particulièrement racistes,

même si des imbéciles, des beaufs, des provocateurs, des paumés frustrés, font partie du lot…

 

Dans mon environnement pro ou perso, je ne vois aucun racisme,
au contraire, 
j’ai des cas concrets où des précautions spécifiques ont été prises à l’encontre de quelqu’un issu d’une minorité,
par souci de ne donner aucune prise à une accusation de racisme.
-
et puis, cette question :
moi, personnellement, comment réagirai-je à un supérieur hiérarchique, un chef, un patron noir ?
- une question souvent peu abordée alors que chacun peut voir, autour de lui, qu’il y a bien peu de « boss colorés »,
et je me souviens qu’il y avait eu un débat avec des sous entendus raciaux quand il avait été question que Lilian Thuram,
noir comme chacun le sait, et portant haut sa couleur de peau, soit entraineur de l’Equipe de France:
des joueurs blacks, oui, mais pas leur « chef »….
- nul doute que la compétence, le charisme, la capacité managériale primant, je n’aurais pas de difficulté spécifique à être dirigé par un patron noir. D’ailleurs, en fouillant bien dans ma mémoire, je me suis aperçu que mon premier patron était noir, durant mon service militaire en coopération, et ce fut tellement naturel que je ne m’en souvenais presque plus !
Mais l’interrogation reste : en France, bien peu de patrons noirs
(alors que beaucoup d’arabes, de chinois, d’indiens). Pourquoi ?
———–

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc, perso | Pas de Commentaire »

dylan

Posté par bifaceb le 14 novembre 2013

Hier, 13 novembre,

 

Bob Dylan décoré de la Légion d’Honneur

« The Times They are a-Changin« 

 

ou, plus simplement, méchamment

 » The men, They are Aging« 

Chevalier des Arts et Lettres eut été insultant, insuffisant ? quel sens ont ces décorations ?

Publié dans la politique au quotidien, misc, perso | Pas de Commentaire »

travail dimanche, de nuit

Posté par bifaceb le 12 novembre 2013

 

Les questions du travail en soirée, en nuit, et du Dimanche se posent, au niveau sociétal, collectif,
et au niveau personnel dans l’arbitrage, l’équilibre vie privée, vie perso.

Les horaires ont, bien sûr, des conséquences professionnelles mais aussi des incidences sur la vie sociale, familiale, et, bien sûr, la santé.

Je ne suis aucunement un spécialiste santé des horaires de travail mais, avec un peu de curiosité, beaucoup d’internet, des années d’expérience en tant que DRH, j’essaye de me faire une opinion.

 Travail du dimanche et travail de nuit sont deux points bien différents.

  • Pour le dimanche, pas de problème de santé répertorié,
    les chronobiologistes auraient même tendance à dire qu’il faut garder un rythme assez constant durant la semaine,
    d’où la semaine sur 5, voire 6 jours en primaire,
    par contre l’aspect social, religieux, familial est crucial : travailler le dimanche coupe de l’environnement traditionnel
    façonné par notre société: repas familiaux, réunions entre amis, activités sociales, sportives, culturelles.
    Le dimanche est aussi un jour de repos « banal » qui peut être banalisé dans la semaine.
    Le dimanche est une source de revenus complémentaires, et, en favorisant les outsiders :
    ceux qui ont des horaires, des besoins décalés.

Comment concilier ces impératifs ? Une ouverture limitée semble la meilleure solution, avec un différentiel suffisant pour les    salariés (+50% ?) : ouverture des commerces le dimanche, pour ceux qui le souhaitent avec par exemple 6 heures au maximum par dimanche (mis en oeuvre en GB), ou un dimanche sur 2, ou une journée complète pour certaines professions très spécifiques (boulangeries, biens et services culturels). Le tester, l’évaluer sur une zone déterminée avant de le généraliser.

  • Travail de soirée et de nuit. Pour moi, le travail de soirée n’a lui aussi qu’un enjeu sociétal:
    entre 21h et minuit, les employés sont au travail comme ils seraient à leur domicile.
    Par contre , travailler en soirée 5 jours sur 7  est extrêmement pénalisant pour la vie sociale et familiale.
    Là aussi, les vacations de soirée doivent reposer sur le volontariat , une augmentation de la rémunération
    ( +30% ?) et, sauf exceptions, permettre de préserver certaines soirées pour la vie familiale ( 4 jours sur 7 maxi ?).

Pour le travail de nuit, entre minuit et six heures, l’incidence sur la santé doit être évaluée avec précision en même temps que le rythme,
et les organisations ne devraient pas autoriser une durée trop longue « en nuit », pas plus de dix ou quinze ans,
afin de ménager les organismes. dans le cadre d’une civilisation plus sobre, durable, le travail de nuit, qui consomme plus de ressources énergétiques ne devrait-il pas diminuer, quitte à ce que, comme nos aïeux, nous vivions un peu plus avec le soleil comme compagnon, un peu moins dans la précipitation : préserver quelques heures dans la nuit pour le repos de nos villes et nos vies, un défi pour demain ?

 

Publié dans économie politique société démographie | Pas de Commentaire »

12
 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem