• Accueil
  • > Archives pour novembre 2013

11 novembre

Posté par bifaceb le 11 novembre 2013

 

 

11 novembre, nos valeurs…

 

11 novembre 2009, 23:27
Ce matin, je suivais le défilé, je participais, comme tous les ans, aux cérémonies en hommage aux victimes des guerres du XX ème siécle. Drapeaux, chants, Marseillaise, bien sûr me revenait en tête le débat lancé par le gouvernement sur l’ « Identité nationale ». Identité nationale? Qu’est ce que c’est pour moi? Et pour les autres? Une question que je ne me pose pas, dont nous ne parlons jamais, avec des amis, à la cantine alors que, souvent, nous discutons économie nous refaisons le monde…
Si je dois y réfléchir, c’est quoi l’ Identité Nationale? L’identité je vois: nom, carte, photos…. mais nationale? c’est une notion qui me parle peu.Je suis français, parce que né en France, de parents français, parlant Français, etc…comme M.Jourdain faisait de la prose.
Drapeau, Marseillaise d’accord, ce sont des symboles, des témoins d’un passé glorieux, parfois seulement des signes de ralliement.
Mais au delà?
Je ne me sens ni nationaliste, ni patriote, je saisis d’ailleurs mal la différence. Ces concepts me paraissent avoir été la cause majeure des deux guerres mondiales qui ont créé le malheur de l’Europe et de ses alliés, au XX ème siècle. Très franchement je me sens d’abord européen. Quand je réfléchis aux valeurs qui me guident, elles sont d’origine gréco-romaines, chrétiennes, humanistes, constituées autour de l’Europe et de la Méditerranée.
La spécificité française ne m’apparaît pas: le « siècle des lumières » se terminant par la Révolution? Certes, mais, après ce si beau mouvement intellectuel, pour une déclaration des droits de Homme et du Citoyen, que d’excès, de violence injustifiable, aboutissant, in fine, à l’Empire, la guerre, la restauration. Ma fierté est limitée. D’autant qu’au même moment la France était un des pays les plus actifs en matière de traite négrière, d’esclavage, une horreur absolue. Non, décidément, je me sens d’abord européen, et mon panthéon des hommes qui ont marqué, fait l’Europe et le monde, comme des valeurs qui me tiennent à cœur, me rapprochent indissolublement, je le pense profondément, des Européens.
Et cette Europe, déchirée par les guerres et les nationalismes durant la première moitié du XX eme siècle, qui, maintenant, donne l’exemple: nous avons vécu presque 65 ans depuis le dernier grand conflit européen, une durée sans guerre sur nos territoires que nous n’avons, je pense , jamais connu en Europe, en France.
En 2020, bientôt,nous l’espérons, 75 ans (une vie) de paix : celle-ci aura alors duré aussi longtemps que la période des trois guerres franco-allemandes précédentes.
Quel symbole! Quel modèle!
Aucun conflit intraeuropéen ne sera plus possible, mais il faudra que la paix se répande, s’étende.
C’est notre défi, celui des générations suivantes…
11 novembre dans économie politique société démographie 13965_176573677715_3592382_n

———————————————————————–

Photo : "honneur aux poilus", oui sur le fond, non sur la forme,ces termes sont trop émotionnels et partiels pour moi.Je préférerais quelque chose de plus factuel, et qui englobe toutes les victimes de cette "grande guerre" :"hommage aux victimes de la guerre de 1914-1918 : soldats morts, blessés, combattants des deux camps, familles endeuillées, vie brisées."c'est en reconnaissant l'ensemble, la complexité de la réalité que l'on fait, me semble t il, devoir d'histoire et de mémoire...par ailleurs, j'écoute avec attention les discours prononcés à ces occasions. je note que, comme le terme nazi se substitue sur les plaques commémorant les morts de la seconde guerre mondiale à celui d'allemand, le terme ennemi est très présent car il présente l'avantage de ne pas confondre l'ennemi d'hier et l'ami allemand d’aujourd’hui.

 

 

« honneur aux poilus » sur certains monuments aux morts,
oui sur le fond, non sur la forme,
ces termes sont trop émotionnels et partiels pour moi.
Je préférerais quelque chose de plus factuel,
et qui englobe toutes les victimes de cette « grande guerre » :
« hommage aux victimes de la guerre de 1914-1918 :
soldats morts, blessés, combattants des deux camps, familles endeuillées, vie brisées. »
c’est en reconnaissant l’ensemble, la complexité de la réalité que l’on fait, me semble t il, devoir d’histoire et de mémoire…

par ailleurs, j’écoute avec attention les discours prononcés à ces occasions.
je note que,
comme le terme nazi se substitue sur les plaques commémorant les morts de la seconde guerre mondiale à celui d’allemand,
le terme ennemi est très présent car il présente l’avantage de ne pas confondre l’ennemi d’hier et l’ami allemand aujourd’hui.

Publié dans économie politique société démographie, perso | Pas de Commentaire »

cinefacile

Posté par bifaceb le 7 novembre 2013

 

J’ai vu neuf mois ferme,
on ne s’ennuie pas (ferme),
mais on (je) ris bien peu.

La presse avait été unanime, décrivant une histoire originale, amusante.

Une histoire faiblarde, invraisemblable, ridicule, dont le résumé tient en une phrase,
et dont la fin, très hollywoodienne, est prévisible dès le début :
les deux héros, que tout oppose, pas complétement sympathiques au début:  la juge stricte et pas marrante,
le tueur abominable et méchant finiront pas se plaire pour former un joli couple:
la juge sera décoincée, le braqueur est un gentil gars.
Seule vraie bonne idée, l’avocat bègue ! 

La fin est prévisible, la morale tout aussi facile, et parfaitement conforme à une bien-pensée simpliste:
personne n’est vraiment ce qu’on croit: tel(le) qui juge pourrait à son tour être sévèrement jugé,
l’acteur principal, qui est en même temps le réalisateur, séducteur, est gentil, sympa,  même s’il a volé, profité d’une femme enivrée, etc…

 

Ai aussi vu, depuis, « Quai d’Orsay ». J’ai beaucoup ri et aussi apprécié  la caricature un peu acide  des « politiques ».

Dans les sorties récentes, j’espère qu’Orsay dépassera la Santé,
qui semble pourtant bien partie en matière d’entrées.

Publié dans misc, perso | Pas de Commentaire »

écotaxe

Posté par bifaceb le 3 novembre 2013

 

L’histoire de cette taxe est surprenante, édifiante.

Votée à l’unanimité en 2009 suite au « Grenelle de l’Environnement » (les Verts s’abstenant car la trouvant trop timorée),

votée à nouveau en 2013, confirmée, en février et avril, au Sénat et à l’Assemblée, avec encore une belle unanimité….

et maintenant, avec quasi la même unanimité, critiquée,  décalée, etc… même les Verts semblent la défendre du bout des lèvres !

ce qui prouve que ce n’est  une preuve ni de sagesse ni de faisabilité !!

- C’est vrai que ces portiques équipés de caméras sont trop visibles pour ne pas paraître provocateurs :
ils ressemblent à un nouvel octroi, doublé de l’effroi lié à ces données collectées sur nos déplacements.

- C’est vrai qu’avec la TIPP *, la taxe à l’essieu, la carte grise au cheval, les disques de contrôle des conditions de circulation, on pouvait avoir l’impression qu’il y avait quelques moyens de mettre en oeuvre une fiscalité écologique sans créer une taxe nouvelle !

* encore eut il fallu ne pas promettre une baisse de la TIPP !!

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

12
 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem