valls aime l’entreprise !!

Posté par bifaceb le 28 août 2014

valls image

 

 » J’aime l’entreprise  » : quelle curieuse déclaration ! 

  • mettre du sentiment, de l’affectif, là où chacun imagine raison et rationalité
  • quelle idée de parler en son nom propre ? et le gouvernement, il ignore son opinion ? un nous aurait été plus collectif, efficace.
  • qui est cette entreprise qu’il aime : celle des chefs d’entreprise, des dirigeants, réunis devant lui,
    des actionnaires, des salariés, des clients, des fournisseurs ?
  • il aime l’entreprise de manière générale, quand elle embauche comme quand elle licencie ?
    quand elle se développe en transférant ses bénéfices ailleurs, ses salariés dans les pays pauvres ?
    il aurait pu prendre la précaution d’ajouter : quand elle fait croître ici son chiffres d’affaires, sa valeur ajoutée, l’emploi en Europe…
  • cette généralité concerne t elle aussi les formes particulières d’entreprise que sont les coopératives, les entreprises publiques,
    les mutuelles, voire les associations ?
    ou faut il être une entreprise conforme au dogme libéral: capitaux proprio, rentabilité, droits sociaux encadrés, secret des affaires ?
  • et, pour apprécier cette déclaration , il faut se souvenir que Valls n’a jamais travaillé en entreprise, 
    qu’il est un pur « politique » !
    c’est
    d’ailleurs le cas général dans ce gouvernement, hormis un dirigeant éphémère de banque
  • Peut-être est ce là la clé de ce slogan si peu nuancé !

 

 

Publié dans économie politique société démographie | 1 Commentaire »

jusqu’où aller trop loin…

Posté par bifaceb le 27 août 2014

Les titres du Figaro le laissent apparaître :
il y a un certain embarras au MEDEF !
Bien sûr, P Gattaz , J Roux de Bézieux, et d’autres, … demandent au gouvernement d’aller « plus vite, plus loin, plus fort » et de continuer à baisser les charges, diminuer les règlements, accroître les profits, etc… profitant du fait que le rapport de force  est favorable au patronat avec un gouvernement incapable de négocier un donnant-donnant, voulant modifier durablement le partage de la valeur ajoutée en sa faveur.
Mais en même temps, jusqu’où tirer sur la corde, et quand s’arrêter avant qu’elle ne casse ?
Et elle peut casser : par une révolte sociale nationale, des grèves fortes, une rébellion politique européenne antirigueur, ou, plus grave peut-être une déflation, une atonie de la demande et des investissements, un manque de confiance qui casse les perspectives de profit …
Le capitalisme sait rebondir sur les crises, c’est une de ses forces, que Marx n’avait pas prévue d’ailleurs. selon le moment  et les modalités choisies, l’impact économique et le dégât social est plus ou moins élevé.
Aujourd’hui, c’est à ce choix que les patrons français sont confrontés…
jusqu'où aller trop loin... dans économie politique société démographie

Le Medef joue la carte de l’apaisement face à l’exécutif

la carte de l’apaisement face à l’exécutifLe Medef[...]le mot d’ordre de la dix-septième université d’été du Medef[...]commenté mardi en petit comité Pierre Gattaz , le président du Medef[...]le deuxième train de baisses de prélèvements du pacte de responsabilité, le Medef[...]Le président du Medef[...]Bouclé cet été, ce projet …

Les thèmes que le Medef portera en septembre

en septembreLes thèmes que le Medef[...]le Medef[...]Le Medef[...]Par ailleurs, le Medef prône la mise en place de réformes profondes de la sphère publique et la tenue d’états généraux, afin de geler pendant quatre ans les dépenses à leur niveau de 2013, soit 1 200 milliards d’euros[...]LEVER ENFIN LES VERROUS À L’EMPLOI Le 16 …

Pierre Gattaz veut « un vrai redressement »

un vrai redressement »Le président du Medef Pierre Gattaz[...]lancé à la veille du premier jour de l’université d’été du Medef au cours duquel le Premier ministre Manuel Valls[...]précisé que le Medef

Voir aussi

Le Medef espère un gouvernement « cohérent »

un gouvernement « cohérent »Le Medef

Voir aussi

Geoffroy Roux de Bézieux : «Montebourg se trompe d’époque !»

disponible sur votre mobile Du côté du patronat, le vice-président du Medef Geoffroy Roux de Bézieux[...]critique vertement François Hollande, le vice-président du Medef

Voir aussi

Gattaz : « La France peut rebondir »

la situation économique de la France, « catastrophique », le président du Medef , Pierre Gattaz[...]A moins de dix jours de l’ouverture des universités d’été du Medef, Pierre Gattaz

 

Contrairement à Hollande, le Medef ne voit pas de reprise

Par :

 

 

 

 

Publié dans économie politique société démographie | Pas de Commentaire »

mediatiques

Posté par bifaceb le 22 août 2014

 

Alain Juppé annonce en cette fin d’ été sa candidature à la primaire pour l’élection présidentielle,
en indiquant qu’il va se mettre au travail pour son programme…

Cécile Duflot fait la une des journaux radio, télé, avec un livre de souvenirs de son temps de ministre,
où elle se livre à quelques jugements sévères, écrit quelques « bons mots » destinés à être repris.
rien sur le fond, il paraît qu’elle prépare sa candidature pour la présidentielle de 2017 …

pendant ce temps là, Pascal Canfin, l’autre ministre écolo du gouvernement,
publie un livre d’entretiens avec 6 français « anonymes » pour tester les analyses/solutions des écologistes
aucune mention dans les médias

conclusion : les confrontations sur le fond, les idées n’intéressent pas

seule compte l’élection présidentielle, les personnes, les combats plus que les débats …

Publié dans la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem