• Accueil
  • > Archives pour novembre 2014

Dimanche outre-manche

Posté par bifaceb le 25 novembre 2014

 

Titre du Figaro :

GB:le shopping concurrence la messe dominicale

 

Est -ce vraiment cette soumission du spirituel au matériel que nous voulons ?

 

L’article est plus nuancé, précisant que beaucoup de chrétiens vont tout simplement à la messe…en semaine !

 

Publié dans économie politique société démographie, misc | Pas de Commentaire »

balles perdues

Posté par bifaceb le 24 novembre 2014

Un point  pour la Suisse le vendredi, un le samedi, un le dimanche, 3-1, et on leur remet la coupe !!

Pas de cinquième match en coupe Davis ?
Y’aurait pas un manque de respect du public,
spectateur ou téléspectateur ?

Un match exhibition, c’est toujours une à deux heures de bonheur pour les spectateurs !

et quand je regarde l’historique des finales de coupe davis, je vois des 4-1, 5-0, (2007, 2009) qui prouvent qu’on jouait tous les matches !
et en demi finale, la France a battu la Thécoslovaquie 4-1, alors qu’au bout de deux premiers jours, nous menions 3-0,
on n’a pas renvoyé les spectateurs du dimanche, mais joué les deux matches: Beneteau a perdu le sien, Monfils a gagné,
on aurait pu avoir pareil cet après-midi.

Qui a pris cette décision d’arrêter ainsi ? Pourquoi ? Pas de question d’argent pourtant…
Ni de temps : par définition, chaque personne concernée avait libéré sa deuxième partie d’après-midi !

Je n’ai pas d’explication rationnelle sinon la négligence et la méprisance.

-

 Un spectateur m’écrit :
« Un peu déçus ici à Lille de ne pas voir un 5 ème match « pour l’honneur » et par respect pour le public »
Des spectateurs floués écriront-ils,  iront ils manifester devant la FFT, crier « Gachassin démission » !
-
 Et moi qui regarde, écoute la télé, je note que les commentateurs n’ont pas eu un mot
pour savoir si un dernier match n’aurait pas été bienvenu, si les spectateurs ne se sentaient pas floués :
le tennis, les journalistes en voient tant qu’ils veulent, sans payer leur place, ils sont saturés,
ils ont juste envie de rentrer chez eux !
Encore un fossé entre les élites médiatiques,
habituées à être invitées partout, lassées, revenues de tout,
des nantis habitués du sport-business,
et les français citoyens, ceux qui aimeraient qu’on les traite en spectateurs amateurs de beau sport,
et non en simples payeurs récurrents et, somme toute, méprisés.

 

Publié dans misc | Pas de Commentaire »

Là bas, Rosetta

Posté par bifaceb le 13 novembre 2014

 

Philaé, Rosetta : unité,  résultat.

 

Hier, en suivant « en temps réel »,  la séparation de Philaé  et Rosetta, la descente en lente  chute libre , le  « tchourissage », …
j’ai retrouvé quelques sensations venues d’il y a 45 ans, quand je suivais, enfant puis adolescent, Spoutnik,
le programme russe Voskhod , et, bien sûr, les programmes Mercury puis Apollo.
Pour concrétiser notre information, alimenter notre émotion, il y avait alors du son, des images:
je me souviens du bip bip du Spoutnik,
de l’image dans un quotidien du soir qui me permet de découvrir qu’un homme, Leonov, est sorti dans l’espace,
du film des astronautes Amstrong et Aldrin mettant le pied sur la lune,
et aussi de l’image télé de l’explosion de Challenger en 1986, une minute après le décollage, …

 

Ici pas d’image de Philae qui se pose, de la comète, pas de son,
je ne sais même pas quel signal a déclenché les embrassades télévisées à Darmstad et ailleurs dans le monde…*

Cela manque et donne l’impression d’une émotion un peu destinée aux caméras, difficile à partager.

———–

*ainsi on pouvait lire, douze heures après l’arrivée :

Philae a rebondi trois fois

 

Lors de son atterrissage, Philae ne s’est donc pas fixé au sol. On sait maintenant qu’il n’y a pas eu un, mais deux rebonds. Le premier a été très long, près de deux heures, entre 15h33 et 17h26. Ceci est dû à la petite taille de la comète, qui n’exerce qu’une très faible gravité. En comparaison, le second rebond a été beaucoup plus court, seulement 6 minutes, entre 17h26 et 17h33.
mais alors, quand, à 17h08 hier, on pouvait lire ça :

17:08 Atterrissage réussi ! L’Agence spatiale européenne (ESA) a reçu la confirmation à 17h03 que le module Philae s’était correctement posé à la surface de la comète 67P ! Les harpons se sont déclenchés, les pieds sont fixés au sol.

ça voulait dire quoi ?

————–

une des premieres photos disponibles, , une vingtaine d’heures après l’arrivée de Philaé sur la comète.

philae p1

 

 

Un bon descriptif de la mission Rosetta-Philae, plus précis que celui trouvé dans tous les journaux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosetta_(sonde_spatiale)

 

Par ailleurs : La Nasa explique à ses internautes que ce n’est pas elle qu’il faut remercier

L’agence spatiale américaine, félicitée par erreur par des internautes sur Twitter pour l’atterrissage de Philae, a dû expliquer qu’elle n’y était pour rien. «L’atterrissage sur la comète est le résultat du travail de nos collègues de l’Esa. En revanche, nous avons réalisé trois instruments présents sur la sonde Rosetta», a précisé la Nasa dans l’une de ses réponses.

Amusant: les américains, en matière de spatial, ont du mal, depuis les années 60,
à imaginer que d’autres nations peuvent faire des « premières »…

 

Publié dans perso, sciences, tech | Pas de Commentaire »

justice au plus tôt…

Posté par bifaceb le 8 novembre 2014

Le monde dixit :

M. Fillon a sollicité l’Elysée pour accélérer les poursuites judiciaires contre M. Sarkozy

Le Monde.fr | 08.11.2014 à 10h45 • Mis à jour le 08.11.2014 à 11h07

aA Facebook Twitter Google + Linkedin Pinterest

François Fillon et Nicolas Sarkozy lors de la cérémonie du 8-Mai, à l’Arc de Triomphe, en 2012. |

L’ancien premier ministre, François Fillon, co-président par intérim de l’UMP, a incité le secrétaire général de l’Elysée, Jean-Pierre Jouyet, en juin 2014, à « taper vite » contre Nicolas Sarkozy pour accélérer les enquêtes en cours. Un enregistrement audio atteste que M. Jouyet a fait le récit de cette rencontre à deux journalistes du Monde.

Connaissant les lenteurs de la justice, les manœuvres dilatoires possibles,
Personnellement, je suis d’accord avec FF, les poursuites judiciaires sont trop longues, et si elles aboutissaient en 2016*,  cela créerait de la confusion, entre un bientôt candidat, qui créerait au complot, des français déboussolé, des médias surexcités.  Que la République juge, et que les citoyens sachent, le plus rapidement possible !

* Et encore, 2016 serait un minimum ! Foi d’avocat !

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

pellerin sans bouquin

Posté par bifaceb le 8 novembre 2014

 

Dimanche, la ministre de la Culture n’avait pas réussi à citer un titre de roman de Patrick Modiano,
avec qui elle aavit déjeuné quelques jours plus tôt…

Votre livre préféré de Modiano, lui avait demandé la journaliste de Canal +: « Euh, euh… », avait-elle d’abord répondu.

« J’avoue sans aucun problème que je n’ai pas du tout le temps de lire depuis deux ans ». « Je lis beaucoup de notes, beaucoup de textes de loi, les nouvelles, les dépêches AFP, mais je lis très peu », avait-elle ajouté.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/fleur-pellerin-n-a-pas-pu-citer-un-livre-de-modiano_1615594.html

Tous, nous lisons moins: écrans, journaux, prennent sur notre temps disponible.
mais quand même, il y a des vacances, des imprévus qui permettent d’ouvrir un livre, de le finir si on l’apprécie !

En un an, j’ai lu moins d’une dizaine de livres, souvent à l’occasion de vacances,
mais je suis capable de citer ceux qui m’ont intéressé, marqué,
et même de dire ceux que je n’ai pu finir…

Je pense qu’il y a dans la réponse de la ministre de la culture un signe des temps, un tropisme générationnel.

Fleur Pellerin , 41 ans. a été en charge du numérique au gouvernement.
Le livre n’a pas pour elle l’importance qu’il revet pour ses interlocuteurs journalistes.

Elle peut rencontrer un auteur sans parler de ses livres, dire qu’elle ne lit pas de livre sans y voir malice.

Nous devons nous y habituer, sans doute.

 

 

 

 

Publié dans la politique au quotidien, misc, perso | Pas de Commentaire »

Commissions

Posté par bifaceb le 5 novembre 2014

 

 

Quel lien entre les sept différents sens de ce mot ?

Quels chemins étymologiques empruntés par la langue depuis la ou les origines du mot ?

Dans un ordre rétrochronologique

  1. La Commission Européenne vérifie les budgets des Etats.
  2. Beaucoup de vendeurs sont rémunérés à la commission.
  3. Les commissions que sont les courses populaires.
  4. Les juges envoient des commissions rogatoires.
  5. La commission et la rémission des péchés.
  6. La commission dont était chargé le commissionnaire, ou le commis.
  7. Et, intemporelles, les petites et grosses commissions des enfants.

Etymologies lues sur le net:

  •   Empr. au lat. class. commissio du supin commissum de committere v. commettre proprement « action de mettre en contact » qui en lat. chrét. a développé les sens de « action de commettre une faute, un péché ».
  •  xiiies. « ordre, mission »  1690 commission rogative (Fur.); 1606 comm. traffiquer par commission
    « faire du commerce par l’entremise d’un commissionnaire »

 

Publié dans misc | Pas de Commentaire »

obama bash

Posté par bifaceb le 5 novembre 2014

 

J’ai toujours entendu dire que les élections aux USA se jouaient sur la politique intérieure et l’économie,
que les américains se contrefichaient de la politique étrangère,

d’où le fameux « it’s the economy, stupid » d’un des conseillers de Bill Clinton à un autre, lors de sa campagne.

Aujourd’hui, alors que l’économie aux USA a bien redémarré, que le chômage est à 6%, que la croissance est entre 2 et 3%,

les Démocrates, Obama, subissent une large défaite et j’entends dire que c’est du fait de Daesch, d’Ebola… je ne comprends pas.

Usure du pouvoir, certes, difficultés intérieures, impact des images du meurtre de James Foley,

je trouve toutes les explications un peu courtes, et nos médias bien peu curieux.

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

patronat de combat

Posté par bifaceb le 3 novembre 2014

 

Les patrons ne sont pas cons,
c’est même pour ça qu’ils le sont, patrons !

Le « patron des patrons », Gattaz propose de faciliter le licenciement en France.

En droit, pour rompre un contrat d’une durée « illimitée », un CDI, il faut un motif.
En France, on ne peut licencier que si l’employé ne fait pas l’affaire (faute grave, inadaptation au poste,…)
ou si le poste n’est plus nécessaire à l’entreprise (réorganisation, fermeture de services ou de sites, faillite…).

Gattaz propose d’élargir. A quels cas ? Au licenciement au « délit de sale gueule » ? on n’ose le croire.
mais le licenciement pour « salaire trop élevé », on le devine.

Dans le droit français, il est interdit de licencier un salarié qui « fait le job » pour le remplacer par un autre, moins cher, sur le même job.

Mais c’est bien cela que vise le patronat,
qui a très peur que la retraite à 65 ans annoncée par la droite le conduise à garder
des seniors bien payés,
pas toujours plus productifs que les juniors, parfois moins rapides, moins efficaces ou moins motivés.
Il voudrait pouvoir les licencier,
ou baisser leur salaire fixe,
demande qui viendra certainement bientôt…

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem