débacle des oracles

Posté par bifaceb le 8 décembre 2014

Pour des raisons personnelles, je m’intéresse au cours des actions de France Telecom Orange.

La rationalité du cours m’a toujours échappé, je pense que je ne suis pas le seul.

Privatisation en 1997  à 182 francs (27,75 €), et l’action FTO a flambé :

2000 : France Télécom acquiert l’opérateur mobile britannique Orange (40 milliards d’€)
et devient le n° 2 européen dans ce secteur d’activité

2000 : (2 mars) cours de l’action de France Telecom a atteint son plus haut niveau depuis son entrée en bourse : 219€.

2002 : (30 septembre) cours de l’action de France Telecom atteint son plus bas niveau soit 6.94€ !

France Telecom est alors la 2ème entreprise la plus endettée au monde.
Cette situation est due notamment à des investissements hasardeux à l’international. Ex. : Orange rachetée pour 40M€.

En 31 mois le cours de l’action a été divisé par… 31 !
je ne sais pas si « ils » (les grands manitous des marchés ?) l’ont fait exprès !

depuis, elle n’a jamais retrouvé son cours d’introduction.

entre nous, c’est compliqué à documenter: les historiques boursiers sont limité à 10 ans…
c’est encore plus compliqué d’aller voir la presse de l’époque, mais je suis bien certain que le 1er mars 2000,
il y avait des commentateurs pour dire  » encore des perspectives intéressantes pour FT ? « 
« des achats possibles avant une stabilisation ? « , « jusqu’où ira FT ? « , « il est encore temps d’en profiter ».
en tout cas, il y a eu, par définition,  des actionnaires pour acheter à 219 € !

et, cependant, difficile de croire que la valeur de l’entreprise a ainsi été, en cinq ans,
d’abord multipliée par 8, puis divisée par 30 !

On pourrait disserter sur le couple  stupidité, cupidité qui a conduit à une telle spéculation…

 

mais venons en à des temps plus récents.

en avril 2013, l’action France Telecom est  en dégringolade depuis plusieurs années et je lis :

Orange : Goldman Sachs pèse sur le titre

mercredi 10 avril 2013 à 10h18 je donne mon avis

(Tradingsat.com) – France Télécom perd 1% ce mercredi vers les 7,6 euros, alors que Goldman Sachs a placé la valeur dans sa « conviction list sell », ce qui signifie que l’analyste est encore un peu plus négatif sur le dossier. La banque d’affaires américaine a également revu son objectif de cours à 7 euros, contre 7,5 euros précédemment, évoquant une « pression persistante sur le marché domestique » sur fond de détérioration de l’environnement macroéconomique en France. euros

GS prend peu de risque: l’action a continument « dévissé  » depuis 5 ans passant de 25 € à moins de 8 €.
mais, pas de chance, ou grâce à leur pronostic, la baisse va s’arrêter :
l’action baissera jusqu’à 7,10, mais n’atteindra jamais 7 €

———————————————————-

20 mois après, je lis, alors que l’action FT Orange monte depuis un an:

Orange : Goldman Sachs vise 21,10 euros !

Le courtier a changé d’avis sur le titre, et se dit confiant…

Le vent continue de tourner pour le dossier Orange, qui affiche déjà la plus belle performance du CAC40 en 2014. Goldman Sachs a entré l’opérateur dans sa liste de convictions. Il estime que la société a créé une culture de la réduction des coûts, similaire à ce qui a fonctionné chez BT et Telefonica. L’arrivée d’Orange chasse du même coup Iliad de la sélection, même si le courtier reste acheteur du dossier.

Quant à l’objectif de cours, il est spectaculairement relevé et se situe dans le haut de fourchette du consensus, comme c’est généralement le cas avec Goldman Sachs : 21,10 euros par action Orange, contre 14 euros précédemment !
D’abord, je suis admiratif devant le ,10.
On comprend que ces personnes ont des modèles sophistiqués, qui ne relèvent pas du doigt mouillé !

Ensuite, j’ai du mal à saisir comment la valeur de l’actif net global, matériel et immatériel a pu être multipliée par 3 en vingt mois, selon la vision des analystes de GS, alors que le marché n’a pas été révolutionné, et que la conjoncture ne s’est pas vraiment améliorée. On ne peut cette fois accuser la spéculation, il s’agit d’un travail sérieux fait par des analystes compétents, supervisés, et non de cours dus à l’irrationalité du marché !

Mais le  sens du vent a tourné, et GS, à défaut de l’avoir anticipé, est capable de l’accompagner !

——————

Soit ces gens si intelligents, parfois méprisants, si bien sélectionnés et rémunérés ont été vraiment à côté de la plaque.
dans ce monde de spéculation tellement loin des réalités, soit ils sont des malins roublards un peu filous et écrivent l’inverse de ce qu’ils pensent, pour trouver plus facilement des contreparties … un tel comportement a été repéré, et dénoncé, au moment de la crise « des subprime », de la part de certains établissements financiers   !!

J’ai le sentiment que cette dernière hypothèse est la bonne, et que la manoeuvre a été repérée et déjouée  :
du jour où GS a annoncé son objectif de cours à 21 €, l’action Orange a reculé de 5% !

—————————————

Deux points à noter sur les salariés actionnaires, qui détiennent 3,7% du capital
(soit 5% du « flottant », car l’Etat en possède 27%) …

-  Ayant acheté des actions avec un avantage de 20 % au moment de la privatisation, soit vers 22 €,
ils n’ont pu les vendre au moment où l’action a décuplé, du fait du blocage de cinq ans, qui s’est terminé

au moment où l’action était au plus bas, avec une remontée ultérieure poussive et en dessous du cours d’introduction.
Une histoire pas très d
rôle pour les salariés

- Il y a deux semaines, lors des élections professionnelles, la CFDT a, pour la première fois, dépassé la CGT,
donnant une prime au « réformisme », et ce jour là, l’action a cru de 5%. Je ne sais s’il y a un lien.

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem