ten years after…

Posté par bifaceb le 29 mai 2015

 

Le 29 mai 2005, le résultat du vote sur la ratification du TCE était clair : 55 % des français votaient non.
Ils étaient contre, contre quoi ?

- contre le TCE, quatre cents pages illisibles, truffées de principes très libéraux, de mécanismes incompréhensibles,
sans vision,  sans souffle, sans projet qui suscite l’envie, l’intérêt.

- contre une Europe qui paraissait de plus en plus complexe, bureaucratique, déconnectée de la vie des peuples européens, du peuple paneuropéen.

-contre une pression  unanime des « sachant », partout dans les médias, politiques et journalistes, arrogants, suffisants,
qui traitaient avec mépris les partisans du non, les hésitants…*

On connaît la suite, le « non » néerlandais aussitôt après, la sidération des Européens et de Jacques Chirac,
le triomphe  des « nonistes » incapables de proposer, d’avancer, l’immobilisme de tous …

On connaît la suite, le TCE bis, un peu amélioré sur la forme négocié par Nicolas Sarkozy, voté par les Assemblées,
l’impression d’être floué de ceux qui ont répondu non, la cicatrice toujours présente…

Mais, au fait qu’a changé ce TCE bis ?
Rien, ou presque, l’Europe est toujours aussi bureaucratique et peu efficace…
Il n’y aurait pas eu de TCE bis, quelles différences ?
Bien malin qui, ouiste ou noniste, saurait répondre à cette question !

Ainsi, ce vote, ce référendum ont durablement fracturé la société pour un débat embourbé et un résultat dépassé !
On voit là les limites du référendum !

Aujourd’hui, la Grande Bretagne veut renégocier ses conditions d’adhésion,
c’est
peut-être un autre moyen de faire progresser la construction européenne :

une « avant garde d’intégration européenne » construite autour des pays euro-schengen**,
qui veulent rapprocher lois fiscales et sociales, les systèmes éducatifs, législatifs…

et les autres qui, tels la Suisse ou la Norvège aujourd’hui, la Grande Bretagne et d’autres demain,
participent « en négociations bilatérales »au mouvement de libération des mouvements de personnes et des échanges de biens.

 

* unanimisme et pression qu’on a revue récemment lors du débat « mariage pour tous »,
la classe médiatique ne voulait voir qu’un seule position sans opposition.

** on  ignore souvent, qui est  à la fois parmi les 19″ euro », et les 22 « Schengen » membres de l’union européenne :

les six initiaux : Italie, France, Allemagne, Belgique, Luxembourg, Hollande
un pays du centre européen : l’Autriche
quatre pays du Sud: Espagne, Portugal, Grèce, Malte
les trois pays  baltes : Lettonie, Lituanie, Estonie
un pays nordique : la Finlande
deux « pays de l’Est » : Slovaquie et Slovénie

soit 17 pays.

l’Irlande et Chypre sont Euro sans être Schengen.

d’autres pays sont Schengen sans être euro, y compris des pays non membres de l’Union Européenne.

 

 

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem