chantage au chômage

Posté par bifaceb le 14 janvier 2016

 

Dans l’approche  marxiste, le lumpen prolétariat survit dans la misère pour pouvoir faire pression sur les travailleurs salariés en leur disant : revendiques, fais le malin, tu seras mis à la porte demain et en liste noire jusqu’à la fin de ta vie, des milliers d’autres seront contents de prendre ta place pour une bouchée de pain.

Même si, à la marge, ce comportement es toujours d’actualité, nos sociétés sont assez régulées et protégées dans ce domaine et ce chantage à l’individu sur l’emploi marche moins bien.

Alors, le discours du patronat est différent et s’adresse maintenant au gouvernement : vous voulez des emplois pour être en position de réélection : cédez à nos revendications et nous verrons, sinon, nous maintenons une politique atone et le nombre de chômeurs augmentera…

Avec ce type de raisonnement, les salaires comme le code du travail risquent d’être des victimes à perpétuité, au moins tant que le gouvernement cédera.
Et le plus formidable, c’est que ce raisonnement s’appuie sur un mensonge visible : entendre le « patron des patrons » dire que l’objectif de l’entreprise est de créer de l’emploi, alors même que son objet social est différent, et que celui qui sacrifierait les marges, le profit, à l’emploi, les salaires serait non seulement débarqué, mais pourrait être poursuivi en justice pour un tel détournement des missions qui lui ont été confiées !
M.Gattaz fait semblant, quand cela l’arrange, d’ignorer la lutte des classes !

Laisser un commentaire

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem