• Accueil
  • > Archives pour novembre 2016

and then, Fillon…

Posté par bifaceb le 21 novembre 2016

 

Si j’avais voté aux primaires « de la droite et du centre », j’aurais choisi François Fillon.

Pourquoi ?

D’abord car je n’aime guère les superfavoris toujours un peu suspects de surfer sur le succès …

Ensuite, car le profil personnel de Fillon comporte des atouts : un homme de loyauté et de crédibilité,
sans volonté d’apparence , avec une certaine modestie, une retenue dans les mots, un comportement personnel
qui donne confiance : une femme, la même depuis 35 ans, une famille de cinq enfants, un comportement qui ne cache pas ses valeurs chrétiennes… par ailleurs, son parcours professionnel totalement politique n’est pas ce que je préfère.

De ces différents points de vue, il représente l’anti-Trump !

Originaire de province, il a certainement avec lui la « France des champs », comme, cette fois, Trump.
Il a aussi rassemblé avec lui des citoyens inquiets et exaspérés d’une forme de sectarisme des partisans du Mariage pour Tous, qui n’ont pas été tendres avec les tenants des valeurs familiales.
Son programme, c’est autre chose, il faut le regarder de près …

Quatre autres observations après ce scrutin à surprises :

  • la défaite des sondages, comme celle des éditorialistes, encore une fois !
  • la défaite de Nicolas Sarkozy, à qui les électeurs ont donné son congé …
  • la superdéfaite de Bruno le Maire et  celle, encore plus cuisante, de JF Copé
  • et encore plus, l’ampleur de la mobilisation : 4 millions d’électeurs, 10%
    du corps électoral, voilà un record que la Gauche aura du mal à battre
    (12 000 électeurs à la « primaire » EELV !) et qui donne de la force à la Droite !

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

Trump, Brexit, and co…

Posté par bifaceb le 10 novembre 2016

 

Le libre échangisme en question.

 

Ce qui me frappe dans l’élection de Trump, le vote du Brexit,
la montée des populismes et de Marine Le Pen,

c’est le principe de rejet de l’internationalisation,de la mondialisation, du libre-échange.

Vu du peuple, le libre échange des biens et des personnes,
ce sont des usines, des centres de service qui ferment, des emplois qui partent à l’étranger,
ce même étranger qui nous envoie à la fois ses produits sans règles ni contrôle,
et ses migrants qui, pour partie auront du mal à s’intégrer et pèseront sur notre désir de vivre ensemble, et pour une autre partie s’intégreront en prenant les emplois en acceptant des conditions de travail et de rémunération à la baisse.

Bien sûr que le peuple , nous, profitons ainsi de prix plus bas, de produits innovants,
mais nous voyons aussi les profits qui se fondent sur ce circuit long, son impact sur l’environnement,
l’idée d’anormalité,  d’indécence du système, la mauvaise conscience des méthodes de production de ce que nous consommons, alors que, dans les pays exportateurs, la richesse de quelques uns semble se tourner contre nous, que les côtés les plus cruels de ces sociétés ont du mal à respecter notre civilisation,
que nous sommes sommés de ne pas valoriser notre société, dont les élites profitent mais qu’ils rejettent tant ils craignent les idées, le progrès et  la démocratie.

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem