cyrano à l’hosto

Posté par bifaceb le 25 mai 2014

 

Vu à l’Odéon le Cyrano mis en scène dans le cadre d’un pseudo hôpital.

Déroutant, provocant, c’est certainement l’objectif du metteur en scène dont je n’ai pas retenu le nom.
mais pour moi, surtout, désolant, délirant, pas brillant.

Le texte de Rostand est appauvri, retreint aux « morceaux de bravoure », et à l’essentiel pour tenter de conduire l’intrigue …

Les textes flambants, flamboyants, cocardiers, ne sont pas mis en valeur par le décor, les acteurs.
Philippe Torreton s’en sort en Cyrano, Roxane, Christian, de Guiche, Ragueneau tiennent leur rôle,
les autres : interchangeables, et assez inaudibles …

Outre le décor, les costumes ne laissent pas de surprendre: survêtement trop large ou Marcel, swite, tisheurte,…
Roxane a une jolie robe moderne, de Guiche est en costume, Cyrano en survet puis en costume au cinquième acte…

Qu’entendre ? Que comprendre ? Tout pour surprendre ?

Quelques trouvailles de mise en scène (la scène du balcon via les écrans…), les vers de Rostand, la dynamique de la pièce,
tout cela sauve la soirée. Ceux qui découvrent la pièce applaudissent, certains avant gardistes aussi, sans doute.
Quelques départs anticipés mais pas de salle qui se vide, il faut dire qu’il n’y a pas d’entracte !

J’ai faiblement tapé dans les mains. Et peu apprécié le discours des intermittentsmilitantspermanents à la fin du spectacle,
disant que la nouvelle convention risquait de remettre en cause un spectacle de ce type…

 bobards pour bobos !!

cyrano bergerac                                                cyrano bergerac livre

 

 

 

Publié dans culture, perso | Pas de Commentaire »

12
 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem