sortie de ces cours

Posté par bifaceb le 4 décembre 2014

 

lu ce soir :

Le 04/12/2014 à 17:44

Une cinquantaine d’élèves et d’enseignants de Seine-Saint-Denis ont sifflé la ministre, brandissant des pancartes « Touche pas à ma ZEP », dans la coupole d’entrée du Palais de la découverte, où elle venait expliquer sa stratégie pour rendre les mathématiques plus attractives.

« On ne demande pas à avoir plus, mais à ne pas perdre ce qu’on a déjà » a expliqué Amandine Cormier,
enseignante de mathématiques au collège Paul Eluard de Montreuil.

Une révision de la carte de l’éducation prioritaire est en cours au ministère. Cela implique que certains établissements entreront en ZEP et d’autres en sortiront, choix effectué par chaque académie suivant un indicateur social. Dans plusieurs académies ces choix sont contestés par des parents et des enseignants qui bloquent des établissements.

-
un commentaire

Puisqu’on parle maths et classification en ZEP, je vous propose le théorème suivant :
la classification des établissements est une chaîne de Markov avec un état ZEP absorbant,
mais j’espère qu’il ne s’agit pas d’une chaîne de Markov absorbante !
pour ceux qui auraient oublié leur cours de M2 de maths :
Un état absorbant est un état que l’on ne quitte plus lorsqu’on y pénètre. Autrement dit, l’état j est absorbant si pjj=1.
Une chaîne de Markov est absorbante si et seulement si :
il y a au moins un état absorbant et de tout état non absorbant, on peut atteindre un état absorbant.

 

Publié dans la politique au quotidien, misc, sciences, tech | Pas de Commentaire »

Renommer Un Parti : RUP

Posté par bifaceb le 2 décembre 2014

NS  a annoncé vouloir changer le nom de l’UMP.

Pourquoi ? je ne sais, ou plutôt j’ai une piste que je donne ci dessous. Mais, pourquoi pas ?

En fait, quel nom choisir ? 

Parti de la Droite Unie PDU, cela fait un peu trop allemand pour une partie de l’électorat !

Rassemblement, plus dynamique, semble préférable à Union, plus statique,
et Rassemblement rappelle des souvenirs aux anciens du RPR !

mais ensuite Rassemblement des Partis de Droite : RPD , maladroit !

il faut, parait-il que la France (ou les Français, nuance importante) figure dans le titre

RPF : Rassemblement pour la France a déjà été utilisé, peut-être un peu usé,

Rassemblement des Français de Droite : RFD , ou Rassemblement des Idées de Droite, RIP,

ou une alliance des deux : RFID ?? non, ça sonne bizarrement, et la Droite, c’est trop « décomplexé ».

Rassemblement Pour (Progrès/Patrie) la République et la France RPRF, ou, mieux, RPFR cela sonne bien !

Je prends sur ce nom un petit pari !

mais je parie un bras (droit !) que le sigle du nouveau parti ne se terminera pas par P : halte à l’UMPS !!

 

 

Publié dans la politique au quotidien, misc | 1 Commentaire »

Dimanche outre-manche

Posté par bifaceb le 25 novembre 2014

 

Titre du Figaro :

GB:le shopping concurrence la messe dominicale

 

Est -ce vraiment cette soumission du spirituel au matériel que nous voulons ?

 

L’article est plus nuancé, précisant que beaucoup de chrétiens vont tout simplement à la messe…en semaine !

 

Publié dans économie politique société démographie, misc | Pas de Commentaire »

balles perdues

Posté par bifaceb le 24 novembre 2014

Un point  pour la Suisse le vendredi, un le samedi, un le dimanche, 3-1, et on leur remet la coupe !!

Pas de cinquième match en coupe Davis ?
Y’aurait pas un manque de respect du public,
spectateur ou téléspectateur ?

Un match exhibition, c’est toujours une à deux heures de bonheur pour les spectateurs !

et quand je regarde l’historique des finales de coupe davis, je vois des 4-1, 5-0, (2007, 2009) qui prouvent qu’on jouait tous les matches !
et en demi finale, la France a battu la Thécoslovaquie 4-1, alors qu’au bout de deux premiers jours, nous menions 3-0,
on n’a pas renvoyé les spectateurs du dimanche, mais joué les deux matches: Beneteau a perdu le sien, Monfils a gagné,
on aurait pu avoir pareil cet après-midi.

Qui a pris cette décision d’arrêter ainsi ? Pourquoi ? Pas de question d’argent pourtant…
Ni de temps : par définition, chaque personne concernée avait libéré sa deuxième partie d’après-midi !

Je n’ai pas d’explication rationnelle sinon la négligence et la méprisance.

-

 Un spectateur m’écrit :
« Un peu déçus ici à Lille de ne pas voir un 5 ème match « pour l’honneur » et par respect pour le public »
Des spectateurs floués écriront-ils,  iront ils manifester devant la FFT, crier « Gachassin démission » !
-
 Et moi qui regarde, écoute la télé, je note que les commentateurs n’ont pas eu un mot
pour savoir si un dernier match n’aurait pas été bienvenu, si les spectateurs ne se sentaient pas floués :
le tennis, les journalistes en voient tant qu’ils veulent, sans payer leur place, ils sont saturés,
ils ont juste envie de rentrer chez eux !
Encore un fossé entre les élites médiatiques,
habituées à être invitées partout, lassées, revenues de tout,
des nantis habitués du sport-business,
et les français citoyens, ceux qui aimeraient qu’on les traite en spectateurs amateurs de beau sport,
et non en simples payeurs récurrents et, somme toute, méprisés.

 

Publié dans misc | Pas de Commentaire »

pellerin sans bouquin

Posté par bifaceb le 8 novembre 2014

 

Dimanche, la ministre de la Culture n’avait pas réussi à citer un titre de roman de Patrick Modiano,
avec qui elle aavit déjeuné quelques jours plus tôt…

Votre livre préféré de Modiano, lui avait demandé la journaliste de Canal +: « Euh, euh… », avait-elle d’abord répondu.

« J’avoue sans aucun problème que je n’ai pas du tout le temps de lire depuis deux ans ». « Je lis beaucoup de notes, beaucoup de textes de loi, les nouvelles, les dépêches AFP, mais je lis très peu », avait-elle ajouté.

http://www.lexpress.fr/culture/livre/fleur-pellerin-n-a-pas-pu-citer-un-livre-de-modiano_1615594.html

Tous, nous lisons moins: écrans, journaux, prennent sur notre temps disponible.
mais quand même, il y a des vacances, des imprévus qui permettent d’ouvrir un livre, de le finir si on l’apprécie !

En un an, j’ai lu moins d’une dizaine de livres, souvent à l’occasion de vacances,
mais je suis capable de citer ceux qui m’ont intéressé, marqué,
et même de dire ceux que je n’ai pu finir…

Je pense qu’il y a dans la réponse de la ministre de la culture un signe des temps, un tropisme générationnel.

Fleur Pellerin , 41 ans. a été en charge du numérique au gouvernement.
Le livre n’a pas pour elle l’importance qu’il revet pour ses interlocuteurs journalistes.

Elle peut rencontrer un auteur sans parler de ses livres, dire qu’elle ne lit pas de livre sans y voir malice.

Nous devons nous y habituer, sans doute.

 

 

 

 

Publié dans la politique au quotidien, misc, perso | Pas de Commentaire »

Commissions

Posté par bifaceb le 5 novembre 2014

 

 

Quel lien entre les sept différents sens de ce mot ?

Quels chemins étymologiques empruntés par la langue depuis la ou les origines du mot ?

Dans un ordre rétrochronologique

  1. La Commission Européenne vérifie les budgets des Etats.
  2. Beaucoup de vendeurs sont rémunérés à la commission.
  3. Les commissions que sont les courses populaires.
  4. Les juges envoient des commissions rogatoires.
  5. La commission et la rémission des péchés.
  6. La commission dont était chargé le commissionnaire, ou le commis.
  7. Et, intemporelles, les petites et grosses commissions des enfants.

Etymologies lues sur le net:

  •   Empr. au lat. class. commissio du supin commissum de committere v. commettre proprement « action de mettre en contact » qui en lat. chrét. a développé les sens de « action de commettre une faute, un péché ».
  •  xiiies. « ordre, mission »  1690 commission rogative (Fur.); 1606 comm. traffiquer par commission
    « faire du commerce par l’entremise d’un commissionnaire »

 

Publié dans misc | Pas de Commentaire »

Assourdissants applaudissements

Posté par bifaceb le 20 octobre 2014

 

Pourquoi applaudissons nous au spectacle ?

Pour montrer notre satisfaction, notre émotion.

Montrer à qui ?

Aux acteurs, danseurs, chanteurs, metteurs en scène, instrumentistes ?

Certes, mais au-delà ?

Dans les spectacles de variétés, les concerts de musique moderne, nous applaudissons  aussi pour un « bis », une chanson en rab’…
nous applaudissons les chansons, les intro des « tubes », le bruit, les décibels font partie du spectacle !

Au théâtre classique, nous applaudissons à la fin selon un rituel où la troupe vient saluer.
C’est aussi, il est vrai, un test du succès, en même temps qu’une manière de se dire au revoir.
Dans le boulevard, il arrive qu’on applaudisse un trait d’esprit, une sortie après une scène forte…

A la télé, à la radio, on applaudit souvent : les entrées des artistes, les sorties, les réparties…
Les applaudissements font partie du spectacle médiatique, le show est en partie dans la salle,
d’ailleurs « chauffée » par des animateurs dont le rôle est de susciter les applaudissements.

Au cinéma, on applaudit parfois,  des acteurs, un metteur en scène, par définition pas là, souvent plus là …

Au concert classique, on applaudit à la fin des morceaux. Durant la musique, on entendrait une mouche voler : notre ouïe est exacerbée pour écouter et apprécier les subtilités du jeu, et puis, d’un coup, une paire de secondes après la dernière note, l’oreille est agressée par un grand fracas. C’est pour moi un moment pénible, d’autant que les spectateurs applaudissent souvent comme s’ils en voulaient à nos tympans.

A l’opéra, c’est pire : non seulement il faut subir les applaudissements d’après chaque acte, mais les spectateurs déchaînés applaudissent à tout rompre après une belle performance lyrique, nous faisant oublier ce que nous venons d’écouter.
Et les applaudissements de fin sont longs, sans fin…

Les egos des artistes on t ils vraiment besoin de ces irritants, bruyants, applaudissements ?
Il faudrait le leur demander !  Et tester des spectacles avec des applaudissements modérés !

On pourrait voter par téléphone au spectacle pour dire notre satisfaction, comme dans certaines réunions …

Faut il vraiment être obligé de se boucher les oreilles lorsqu’on va au concert, à l’opéra ?

Notre émotion doit-elle se manifester ainsi au détriment de notre audition et notre concentration ?

 

Publié dans misc, perso | Pas de Commentaire »

De la Faute du maire à la faute de la mer

Posté par bifaceb le 9 octobre 2014

Autrefois, les permis de construire étaient instruits et accordés par l’ équipement, sous l’autorité des préfets.
Dans le cadre de la décentralisation, François Mitterrand a dévolu ce travail aux maires, donc à des élus.
Le motif était que l’Administration est un monstre froid, alors que les élus sont nécessairement plus près du peuple,
qu’un maire sait mieux qu’un fonctionnaire.

Parmi les dangers redoutés , corruption et clientélisme ont pu ici et là être démontrés, et condamnés .

A La Faute sur mer, ce qui est en cause, c’est plus simplement, plus crument,  le zèle de bâtisseur de certains maires,
l’intérêt voire la cupidité, les liens souvent étroits entre certains des adjoints et les « bétonneurs »:
promoteurs, propriétaires de terrain, entreprises de construction, commerçants…

qui ont conduit à construire sur des zones à risque des maisons dangereuses.

A La Faute, c’est l’Administration qui a fait preuve de raison et d’humanité en soulignant les risques dans certaines zones.

Ces articles de Libé disent bien l’horreur de cette nuit, racontée en peu de mots par le médecin urgentiste qui a vu se noyer devant lui quatre personnes de sa famille, puis expliquée dans ses causes par les acteurs invisibles du drame.

http://www.liberation.fr/societe/2014/09/19/ces-20-cm-qui-auraient-permis-a-mes-enfants-de-respirer_1104439

http://www.liberation.fr/societe/2014/10/08/proces-xynthia-l-engeance-immobiliere_1117734?xtor=rss-450

http://www.liberation.fr/societe/2014/10/07/xynthia-le-maire-depasse-joue-les-benets_1117053

Quand je lis ces extraits de l’audience, je suis d’abord remué, bouleversé, puis abasourdi, consterné,
je me crois dans un mauvais film.

Comment cela est il possible ? Comment garder la décentralisation et éviter de telles situations ?

 

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc | 1 Commentaire »

illettrées et lettré

Posté par bifaceb le 30 septembre 2014

 

 

Les déclarations d’Emmanuel Macron,à la radio le 17 septembre ont provoqué des remous. « Il y a dans cette société (Gad), une majorité de femmes, il y en a qui sont pour beaucoup illettrées, pour beaucoup on leur explique : +vous n’avez plus d’avenir à Gad ou aux alentours. Allez travailler à 50 ou 60 km ! + Ces gens-là n’ont pas le permis de conduire, on va leur dire quoi ? » *

Le terme « illettrées » a fait l’objet de la polémique, mais l’expression, « ces gens là » n’est pas non plus très heureuse.

Le terme « illettrées » m’a choqué : il catégorise, et, pour reprendre un terme à la mode, stigmatise.
« ces gens là » ont une personnalité, ils ne peuvent être définis par leur rapport à la lecture et l’écriture,
même si, après analyse de leurs déficits pour chercher un nouveau poste, il faudra améliorer leurs savoirs
dans ces domaines: lecture, écriture, autonomie, et sans doute d’autres…
« illettré » est dévalorisant : le ministre va t il aller voir les gens en les qualifiant ainsi ?
il ne faut pas qualifier les personnes concernées, mais les requalifier !

Ecoutons la suite à l’Assemblée:

http://www.lcp.fr/videos/reportages/163579-les-excuses-d-emmanuel-macron-sur-les-illettrees-de-gad

en fait d’excuses, il commence par des regrets, ce qui n’est pas pareil : (25s) , s’exprime de manière très véhémente, s’agite, gesticule pour tenir des propos qui me semblent très approximatifs  : « le permis de conduire qu’on doit leur donner » ? on donne le permis ? c’est un droit ? « je m’en excuserai jamais assez » : quand on est bien élevé, on ne s’excuse pas, on présente des excuses, on demande à la partie touchée de vous excuser.

ensuite sa polémique avec son interlocutrice « si vous aviez fait votre travail… » semble bien politicienne, forcée, surjouée !

enfin, « l’éducation dont ils ont droit… », quel français fautif pour un pur produit de notre élite scolaire, brillant philosophe, fin lettré !

* il semble d’ailleurs que ces données soient bien incertaines …

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc | Pas de Commentaire »

la fidélité décontenancée

Posté par bifaceb le 15 septembre 2014

 

J’ai la télé par le cable Numericable,

Je reçois une pub pour avoir la fibre optique,

vais sur le site : 25, 90 € pendant 12 mois, 39,90 € ensuite.

c’est un peu plus cher que les 32 euros que je paye aujourd’hui,

je téléphone, mais patatras, je suis déjà client , ce ne sont plus les mêmes conditions,

ce n’est plus 12 mois de réduction à l’entrée mais 3, et 30, 90  € pendant ces 3 mois.

La différence est faible, j’aurais presque dit oui, mais il faut en plus payer le dépôt de garantie de la box,

alors même que je rends la mienne intacte au bout de quelques années: j’avais sans doute un dépôt,

on pourrait peut-être me faire une ristourne sur cette histoire de  dépôt de garantie …

Trop compliqué, sont paumés,

je laisse tomber.

J’attendrai, couperai l’abonnement,

rendrai la boîte ancienne,

souscrirai en nouveau client…

Lamentable Numericable !!

 

Et quand j’apprends que cet opérateur a racheté les autres réseaux grâce à sa stratégie commerciale et sa bonne gestion !

Les bras m’en tombent !!

 

 

Publié dans misc, perso, sciences, tech | Pas de Commentaire »

12345...11
 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem