• Accueil
  • > la politique au quotidien

DSK au micro !

Posté par bifaceb le 22 juin 2015

 

Parce qu’il a ouvert un compte Twitter, les médias s’emballent :

DSK is back !  demain dans le jeu politique, après-demain candidat ?

Je n’y crois pas : beaucoup de français et encore plus de françaises ne pardonneront pas à DSK son  erratique comportement érotique.

Mais il est un sujet sur lequel j’aimerais que DSK s’exprime : la Grèce !

En tant qu’ancien Directeur Général du FMI au moment des « premières » crises grecques, des prêts du FMI à la Grèce,
en tant qu’ancien dirigeant socialiste, en tant qu’expert reconnu de la finance mondiale, des politiques économiques,

son avis dans la négociation-bras de fer actuelle, ses conseils, sa vision…

C’est là et maintenant qu’il peut être utile,  nécessaire, sinon qu’il se taise à jamais !!

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

épicurien et qui paie rien

Posté par bifaceb le 11 juin 2015

 

Le PM va se promener à Berlin pour voir un match de son équipe favorite, un club espagnol.

L’interview de Platini montre bien le déroulement:
Il l’invite à voir le match il y a un mois, il y a une semaine le cabinet du PM l’appelle pour fixer un RV entre Platini et lui avant le match, pourquoi pas ? on s’aperçoit ensuite que c’est sans doute pour justifier ensuite le Falcon Poitiers/Berlin/Poitiers*…

La presse découvre ensuite que deux fils du PM l’accompagnaient pour ce spectacle sportif, ce que le PM avait omis de préciser.
Et on découvre le lendemain dimanche le PM qui passe son après-midi à Roland Garros, cette fois avec son épouse.

Matignon, ce n’est pas vraiment l’enfer ! C’est  aussi un lieu agréable pour qui veut bien profiter de la vie !!

 Il veut aujourd’hui payer pour ses fils, 1250 € par tête, et pourquoi pas aussi 1250 pour lui-même ?
les leçons que j’en tire : fréquenter les puissants, les milieux d’affaires, donne de mauvaises habitudes,
et que le mensonge et la dissimulation restent bien partagés par les politiques !

*Je pense que les camarades socialistes restés devant la télé à Poitiers ne devaient pas être au courant de l’infidélité ministérielle …

 

 

 

 

Publié dans la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

draghi peu varie

Posté par bifaceb le 22 mai 2015

 

 

Déclaration du jour, mai 2015 Mario Draghi, après s’être autofélicité de son action :

 

La reprise permet le lancement de réformes structurelles notamment contre le chômage, plaide Draghi.

 

En aout 2014, le même Draghi :

Alors que la croissance s’évapore dans la zone euro sur fond de baisse des prix, la Banque centrale européenne n’a pas l’intention de baisser la garde, bien au contraire.  Mario Draghi a indiqué que la BCE, qui soutient déjà l’économie européenne à bout de bras, était prête à faire davantage en cas de besoin. Pour autant, le patron de la BCE a clairement mis les pays européens face à leurs responsabilités. «Aucun accommodement budgétaire ou monétaire ne peut compenser les réformes structurelles nécessaires dans la zone euro», a-t-il martelé, en précisant que «les mesures structurelles nationales (…) ne peuvent plus être reportées. Cet agenda de réformes couvre le marché du travail, les marchés de produits, ainsi que les actions de soutien à l’environnement des affaires», a-t-il précisé.

 

En 2012

Mario Draghi veut relancer la croissance européenne par des réformes structurelles

L’appel du président de la BCE pour la rédaction d’un « pacte de croissance » européen prend acte de l’échec de la rigueur généralisée.

 

et toujours en 2012, en réponse au wall Street Journal, la mort du modèle social européen……

WSJ. : Quelles sont, selon vous les réformes structurelles les plus importantes?

M.D. : En Europe ce sont d’abord les réformes des marchés des produits et des services. Et la seconde est la réforme du marché du travail qui prend des formes différentes selon les pays. Dans certains d’entre eux il faut rendre les marchés du travail plus flexibles également plus équitables que ce qu’ils ne le sont aujourd’hui. Dans ces pays, il existe un double marché du travail : très souple pour la partie jeune de la population, où les contrats de travail sont de trois mois, six mois, des contrats qui peuvent être renouvelés pendant des années. Le même marché du travail est très rigide pour la partie protégée de la population, où les salaires suivent l’ancienneté plutôt que la productivité. Dans un sens, les marchés du travail à l’heure actuelle sont injustes dans un tel contexte, car ils mettent tout le poids de la flexibilité sur la partie jeune de la population.

WSJ. : Pensez-vous que l’Europe va devenir moins sociale que le modèle qui l’a définie?

M.D. : Le modèle social européen est déjà mort, quand nous voyons les taux de chômage des jeunes qui prévalent dans certains pays. Ces réformes sont nécessaires pour accroître l’emploi, l’emploi des jeunes en particulier, et donc les dépenses et la consommation.

WSJ. : L’emploi à vie …

M.D. : Vous savez qu’il y a eu une époque où (l’économiste) Rudi Dornbusch avait coutume de dire que les Européens étaient si riches qu’ils pouvaient se permettre de payer tout le monde pour ne pas travailler. Ce temps est révolu.

Cette absurdité ne me donne pas envie de faire la connaissance de R Dornbush.

2013 nous manquait , voici un appel aux réforme structurelles lancé depuis Davos,
avec une belle erreur de prévision conjoncturelle en prime :
25.01.2013, 13:00 – Monde Actualiser
Actualisé le 25.01.13, 13:03

Draghi estime que la reprise sera pour la seconde moitié de 2013

Le Président de la banque centrale européenne arrive au 43e Forum économique mondiale.

Mario Draghi a déclaré vendredi à Davos que la reprise économique de la zone euro interviendrait à la mi-2013.

Le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi a dit vendredi à Davos (GR) que la reprise économique devrait intervenir pour la seconde moitié de l’année.

Avant l’été, la proposition d’un mécanisme de résolution unique des crises bancaires de la zone euro sera l’un des éléments importants.

Cette année sera celle de la « mise en oeuvre » des mesures prises en 2012 pour la relance de l’euro, a souligné au Forum économique mondial (WEF) M. Draghi. Et de la reprise en seconde partie d’année. Le président de la BCE a évoqué des « contagions positives sur les marchés financiers mais nous n’en avons pas encore vu la transmission dans l’économie réelle ».
Parmi les éléments nouveaux attendus, il a rappelé l’annonce récente d’un mécanisme unique de résolution unique en cas de faillite de banques. Le président de la Commission européenne José Manuel Barroso doit faire des propositions d’ici l’été prochain.
Le mécanisme de surveillance unique des banques est en préparation et devrait être mis en oeuvre en 2014. Ce processus demandera la coopération des banques centrales nationales.
Appel aux réformes structurelles
Pour la zone euro, l’objectif est maintenant de « dépasser la fragmentation » et revenir à des marchés financiers et de capitaux « pleinement intégrés ».
Il appelle à des réformes structurelles, à des conditions fiscales adaptées et à une action immédiate pour contenir les effets de la consolidation budgétaire qui doit être poursuivie. Des mesures qui doivent permettre de renforcer la compétitivité.

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

nu comme nul

Posté par bifaceb le 28 avril 2015

En pleine cérémonie des Molière,
devant une ministre mi-gênée, mi-amusée,

un auteur trouve spirituel de venir nu comme un ver présenter ses revendications:
il veut être « intermittent du spectacle » !

Au moment où l’ UNEDIC cherche à limiter le déficit de cette caisse, voilà une demande bienvenue !

Remettre en question le droit d’auteur instauré par Beaumarchais, qui protège les oeuvres,
et permet aux ayant droits de toucher des revenus jusqu’à 70 ans, deux générations après la mort de l’auteur ?
est ce cela qu’il voulait dire ? et qu’il n’a pas dit !

Ou, plus classiquement voulait-il le beurre et l’argent du beurre ?

Et, plus vulgairement montrer ses fesses au parterre ?

Publié dans culture, la politique au quotidien | 1 Commentaire »

naïf le capital ?

Posté par bifaceb le 26 avril 2015

 

Notre ministre de l’économie prend la plume
et dans le Monde avec un titre en « une »,

il lance une offensive contre le « capitalisme naïf » 

qu’est que ce concept , ce terme qui se retrouve dans l’article ?

Jusque là, j’avais vu le capitalisme plutôt rusé, habile, agile, opportuniste,

serait il en même temps un grand naïf ?

Je cherche et trouve « la France est donc entrée dans une ère de capitalisme naïf
qui conduit à privilégier les intérêts d’actionnaire aux stratégies de court terme »,
phrase si mal formulée que rigoureusement incompréhensible, expliquée ensuite:
 » c’est pour eux le cours de Bourse quotidien qui compte, et c’est donc la spéculation qui motive »
pourtant le rapport entre la bourse et la spéculation n’est pas si évident, mais on comprend l’idée.

Si c’est pour dire que le capitalisme thésaurise et capitalise, c’est la base du système,
s’il faut comprendre que la Bourse n’est pas un instrument fiable,
un ancien banquier d’affaires comme le ministre le sait, mais  nous aussi !

Si c’est pour dire qu’il ne faut pas avoir une vision naïve du capitalisme,
c’est bien de l’écrire, ce serait encore mieux de savoir s’exprimer !

Le reste de l’article est à l’avenant :

« Sortons de la naïveté française ( la naïveté a changé de camp !)
qui voudrait un libéralisme offert (à qui, par qui) qui n’existe nulle part ailleurs ! »
Que ceux qui ont compris lèvent la main !

Par contre une phrase telle que « le CAC 40 de 2025 aura un visage différent de celui de 2015 :
il sera plus conquérant et renouvelé » aurait pu être écrite par un élève de terminale ES !
(y compris la maladresse linguistique : le « plus » s’applique t-il à renouvelé ?)

Après, il passe aux trois mesures pour consolider le financement des entreprises.
rien de neuf. Discours copié collé de celui d’il y a cinq, dix, vingt, trente ans,
depuis les premières privatisations faites par la gauche au pouvoir.

J’aimerais seulement être bien certain que dans son rôle de banquier d’affaires,
il a toujours fait prévaloir cette vision de long terme, en privilégiant, pour reprendre ses propres termes:
« les actionnaires familiaux, les actionnaires salariés, les actionnaires publics, et les fonds longs ».*

enfin, un bon point, il conclut :

« il faut accepter que l’économie de marché est un rapport de forces sur lequel nous avons les moyens de peser ».
Vocabulaire mis à part, ne retrouve t on pas le vieux Karl et la lutte des classes ?

 * et tout ça, en fait, pour justifier le droit de vote double des actionnaires de plus de deux ans chez Renault !

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

macroski

Posté par bifaceb le 24 février 2015

Le dimanche, il ne bosse pas, il skie.
on comprend pourquoi il était pressé la semaine dernière,
il voulait avoir le temps de profiter de la neige !

Emmanuel Macron avec un skieur. Crédits photo: Jon_33 / Twitter

LE SCAN POLITIQUE – Après une semaine difficile, le ministre est allé prendre l’air dans les Pyrénées.

Quelques jours de répit en montagne. Après une semaine compliquée, marquée par l’adoption au forceps de sa loi sur l’activité et la croissance, Emmanuel Macron s’est offert une pause de quatre jours sur les pistes de ski de La Mongie, près de Bagnères-de-Bigorre, dans les Pyrénées. Lundi, il s’est laissé prendre en photo au côté d’un skieur, qui s’est empressé de poster le cliché sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

Publié dans la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

discount

Posté par bifaceb le 22 février 2015

 

 

vu hier le film Discount.

d’après le  Synopsis « Pour lutter contre la mise en place de caisses automatiques qui menace leurs emplois, les employés d’un Hard Discount créent clandestinement leur propre « Discount alternatif », en récupérant des produits qui auraient dû être gaspillés… »

En fait il y a dans le film plus de vol, de filouterie, de lutte des classes que de problématiques gaspillage/récup.

Pourtant ce sujet est d’actualité :

Le Figaro il y a 19 jours.
« Trois jeunes squatters « Freegan » sont jugés ce mardi à Montpellier pour avoir volé de la nourriture dans les poubelles du supermarché de Frontignan.Ils vont être jugés pour avoir volé de la nourriture dans des poubelles.
Trois jeunes gens comparaissent à partir de mardi au tribunal de Montpellier pour «soustraction de denrées périssables à date de péremption dépassée», un délit qui est considéré pénalement comme un vol et qui rappelle le scénario du récent film Discount. »
Plusieurs groupes militent activement pour que ne soit plus un délit la récupération de denrées jetées, plus ou moins périmées.
Nos ministres Ségolène Royal et Emmanuel Macron seraient bien inspirés de préparer une loi pour permettre
récupération, réutilisation, recyclage  à tous les étages !

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc | 1 Commentaire »

macron planning

Posté par bifaceb le 22 février 2015

 

 

J’ai enfin compris aujourd’hui le pourquoi du déroulé de cette semaine sur la loi dite Macron.
Pourquoi cette loi de micro mesures a t elle nécessité l’usage, pour la première fois depuis 2006 (le CPE !)
de cet article qui bride l’expression démocratique, du fameux article 49.3 ?
On savait qu’il fallait donner quelques gages à la Commission, dont Pierre Moscovici, qui examine actuellement et durant tout le mois de mars, le budget 2015, mais pourquoi tant de hâte ? Pourquoi ne pas avoir pris le temps de faire voter cette loi en comptant ses soutiens,
quitte à détacher éventuellement les articles posant problème qui auraient pu faire l’objet d’un vote séparé:
le travail le dimanche, les transports par autocar…
mais, non il fallait faire vite, voter la loi jeudi pour…
pour des raisons de nécessité absolue, pour avoir le plaisir d’entendre Mme Merkel, opportunément de passage à Paris,
se féliciter du vote de cette loi, le lendemain vendredi :
il fallait faire avaler cette loi pour l’aval allemand !
soit dit en passant, en Allemagne, peu de commerces sont ouverts le dimanche,
le système des notaires n’est pas celui proposé par cette loi, Mme Merkel le sait, et se tait !
et Valls qui dit « siffler la fin de la récréation »,
quel mépris pour nous tous qui n’avions pas l’impression, depuis le début de l’année, d’une récréation !

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

loi micron

Posté par bifaceb le 21 février 2015

 

 

C’est une loi de mesures microéconomiques censées développer, « doper » la croissance,
même si chacun est bien en peine de chiffrer les résultats espérés.
Disons que c’est un catalogue de micromesures, dont certaines ont une portée symbolique :
professions réglementées, autocars, déjà évoqués sur ce blog,
et travail du dimanche, dont personne ne croit vraiment qu’il soit un enjeu économique,
mais qui est clairement un marqueur idéologique.

Après tous ces débats sur le travail le dimanche,
je n’ai toujours pas bien compris qui sera concerné, qui sera compensé, et comment,

j’espère y voir clair d’ici la fin des débats parlementaires, mais cela reste confus entre les zones,
les tailles d’entreprise, 
les secteurs concernés, ou non, les accords de branche ou d’entreprise…
J’ai peur que le nouveau système ne soit pas plus équitable que le précédent !

et l’article 49.3 pour couronner le tout !
comme si le gouvernement ne voulait pas d’abord compter ,
scinder éventuellement ensuite, comprendre les positions, puis éventuellement voter, et re-voter !
quel manque de confiance dans l’argumentation, la conviction !
la loi micron faisant office de détonateur majoritaire !

 

et, cerise sur le gâteau, Mme Merkel vient à Paris et,
au détour d’une phrase, exprime sa satisfaction du vote la loi Macron !
je trouve cela totalement inadapté, impoli, bref inacceptable !
et elle a oublié de nous rappeler qu’en Allemagne, on travaille fort peu le dimanche,
et que les horaires d’ouverture des commerces, régulés par les lander, sont assez restreints !

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

12,5 : piège électoral

Posté par bifaceb le 2 février 2015

 Hier, élection législative partielle dans le Doubs, après la démission de Pierre Moscovici.
je m’intéresse ici aux règles prévues par le code électoral plus qu’au contenu politique.

Les chiffres officiels de la préfecture (donnés dans le Figaro à la fin de son « live »)

par des gens qui ne se relisent guère, ou ont manqué une compétence d’arithmétique :
33 % d’abstention, 40% de votants… c’est quoi les autres ?

dans le même genre : entre la ligne avant les résultats, et celle après, on a gagné une voix ,
de 25709 à 25710 ! je me souviens avoir recompté des dépouillements pour cela !

Les résultats des élections législatives partielles de la 4ème circonscription du Doubs, qui se sont déroulées dimanche 1er février 2015, sont les suivants (sous réserve de validation par la commission de recensement des votes qui se réunira le 2 fevrier 2015) :
Département 25
Siège à pourvoir 1
Nombre %
Inscrits : 66825
Abstention : 22174 / 33,18 %
Votants : 26436 / 39,56 %
Blancs : 446 / 1,69 %
Nuls : 281 / 1,06 %

Exprimés : 25709 97,25 %

Résultat des candidats :
(Par Ordre des panneaux)
Candidats / Voix /% exprimés
1 M. Jean-Claude BONNOT/ 152 / 0,59%
2 M. Alde VINCI / 315 / 1,23 %
3 M. Frédéric BARBIER / 7416 / 28,85 % (PS)
4 M. Marc O / 40 / 0,16 %
5 M. Charles DEMOUGE / 6824 / 26,54 % (UMP)
6 M. Ismaël BOUDJEKADA / 137 / 0,53 %
7 M. Vincent ADAMI / 941 / 3,66 %
8 M. Michel TREPPO  /404 / 1,57%
9 M. Bernard LACHAMBRE / 799 / 3,11%
10 M. Yannick HERVÉ / 147 / 0,57 %
11 M. Nicolas ROUSSEAUX / 26 / 0,10 %
12 M. Antonio SANCHEZ / 127 / 0,49 %
13 Mme Sophie MONTEL / 8382 / 32,60 % (FN)

Total : 25710 suffrages exprimés

 donné par l’Est républicain, c’est mieux

Voici les chiffres définitifs communiqués par la préfecture du Doubs

Inscrits: 66825
Abstention: 40 389 soit 60,44% des exprimés
Votants: 26436 soit 39,56 % des exprimés
Blancs: 446 soit 1,69 % des votants
Nuls: 281 soit 1,06 % des votants
Exprimés: 25709 soit 97,25 % des votants

Les résultats officiels

Sophie MONTEL (FN): 8382 voix, 32,60%
Frédéric BARBIER (PS): 7416 voix,28,85 %
Charles DEMOUGE (UMP): 6824 voix,26,54 %
Vincent ADAMI (FdG-PCF-PG-NPA-MRC): 941 voix, 3,66 %
Bernard LACHAMBRE (EELV): 799 voix, 3,11%
Michel TREPPO (LO): 404 voix, 1,57%
Alde VINCI (PF): 315 voix,1,23 %
Jean-Claude BONNOT (Fédéraliste): 152 voix, 0,59%
Yannick HERVÉ (UPR): 147 voix, 0,57 %
Ismaël BOUDJEKADA (Indépendant): 137 voix, 0,53 %
Antonio SANCHEZ (Communistes): 127 voix, 0,49 %
Marc O (Indépendant): 40 voix,0,16 %
Nicolas ROUSSEAUX (Indépendant): 26 voix, 0,10 %

 

Depuis 2003, la règle de qualification au second tour des législatives est « Lors des élections législatives, ne peuvent se maintenir que les candidats ayant obtenu les voix d’au moins 12,5 % des inscrits ou, à défaut, les deux candidats arrivés en tête. »
Notons que l’idée derrière cette modification de 2003, PR Chirac, PM Raffarin, était de rendre plus difficile la qualification au second tour des candidats FN, que l’UMP et le PS n’avaient pensé être « troisième candidat », derrière le FN et l’autre,
ce qui a été le cas pourtant dans beaucoup des législatives partielles depuis deux ans.
Vraiment, une erreur de prévision, un manque de vision !!

Ici les trois premiers candidats ont obtenu respectivement 12,54 % 11,1 % 10,3% des inscrits. Le deuxième est donc qualifié pour le second  tour « par défaut ». Si la barre de qualification pour le second tour, au lieu d’être fixée à 12, 5 % des inscrits était à 10%, ou, ce qui semble plus logique, fixée à 25 % des votants (comme avant 2003), on aurait une triangulaire représentant mieux le paysage politique !

Cette règle électorale est étonnante, aberrante : faire porter les conséquences de l’abstention aux seuls vaincus, sans interroger la légitimité des vainqueurs me semble une anomalie électorale (on pourrait imaginer que, par exemple, pour être élu, un candidat doive avoir au moins 15% des inscrits au premier tour, ce que n’a aucun ici !) .

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien | Pas de Commentaire »

12345...19
 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem