De grands matheux

Posté par bifaceb le 20 juillet 2016

 

A trois semaines de distance, en mai et juin, sont décédés André Warufsel et Jacques Neveu,
deux mathématiciens nés dans les années 30, aux trajectoires bien différentes,
mais unis dans mon esprit par un haut niveau conceptuel et une force pédagogique.

L’un a été prof en classes prépa à Louis le Grand, l’autre enseignait la théorie des probabilités dans les universités et les écoles…
leurs « polys » sont introuvables, leurs ouvrages originaux se vendent à prix d’or.

C’est la génération des mathématiciens qui a succédé à l’équipe Bourbaki,
qui a fait beaucoup pour l’excellence française dans ce domaine,
qui précède celle d’aujourd’hui, du (trop) médiatique Cédric Villani.

Qu’ils reposent en paix parmi les pensées de leurs élèves et leurs rêves dans l’au-delà.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jacques_Neveu

https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9_Warusfel

 

Publié dans misc, sciences, tech | Pas de Commentaire »

stupeur d’outre rhin

Posté par bifaceb le 22 septembre 2015

 

Comment imaginer que VW, redevenu le plus grand vendeur de voitures au monde depuis un an mentait et trichait effrontément sur ses émissions de polluants ?

La firme allemande citée en exemple pour sa gestion prise la main dans le sac, une politique qui n’a pu être décidée au niveau local, mais qui, quel (s) responsable (s) a pu prendre une telle décision irresponsable ? comment a t il pu prendre un pareil risque, se croyant à l’abri de gens plus malins que lui, ou l’ a t il seulement fait pour réaliser ses objectifs de vente, pressé par son, ses managers ?

et qui était au courant ?

j’espère que le conseil d’administration et les organisation syndicales qui y étaient représentées ne l’étaient pas, sinon la cogestion « à l’allemande » en prendrait un sacré coup !

bravo aussi à l’association américaine qui a été assez intelligente et pugnace pour le déceler et le révéler !

cela conforte les associations écologiques qui ont toujours trouvé très optimistes les mesures des constructeurs sur leurs polluants !

et j’espère que le dégât est  circonscrit à ces 500 000 voitures, qu’on ne va pas s’apercevoir que des millions de voiture, VW ou autres constructeurs, ont recouru aux mêmes pratiques !

un dernier point, je suis très curieux de savoir comment fonctionnait ce logiciel
et comment, techniquement, il a été démasqué !

 

Publié dans économie politique société démographie, sciences, tech | Pas de Commentaire »

des milliards d’années

Posté par bifaceb le 24 août 2015

 

L’éternité, c’est long, surtout vers la fin.” disait Woody Allen.

Tellement longue, cette éternité qu’elle nous a incité à imaginer Dieu,
pour dominer cette incompréhension du Temps infiniment étiré entre le passé et le futur,
comme de l’Espace , qui va au delà de tous les regards, des télescopes, des investigations possibles…

Mais je m’intéresse plutôt au début de cette éternité devant nous :
le soleil brille depuis 4, 5 milliards d’années et doit briller pendant encore presque 5 milliards d’années,
avant de s’effondrer, ou de s’expanser, détruisant d’une manière ou d’une autre, froid ou feu, irrémédiablement notre planète.
Mais comment imaginer ce que pourrait être notre terre, nos sociétés, notre espèce humaine dans plus de 4 milliards d’années ?

Avec le progrès technique que nous avons connu depuis moins de 10 000 ans nous sommes passés du nomadisme,
avant l’agriculture, de la faim, du froid, de la maladie, du tribalisme, de la violence
à notre civilisation industrieuse, industrielle, qui peu à peu arrive à nourrir et soigner la planète
et fait la qualité de vie d’une partie de ses habitants…

Ces progrès s’accélèrent, nous le voyons et vivons au quotidien, comment imaginer des milliards d’années à ce rythme ?
et si nous savons quitter notre planète, nous pourrons avoir quatre ou cinq milliards d’années de rab’ ?

Sous réserve que les armes, le réchauffement, les maladies, n’aient pas fait table rase de l’Humanité,
ou pourrait elle être, que pourrait elle faire (ne pas faire ?) dans plusieurs milliards d’années ?

Vertigineux, inimaginable.
Et d’ailleurs je n’ai pas trouvé quel était le roman de science fiction le plus lointain,
aucun en tout cas auquel je puisse penser qui ne se trouve dans ce millénaire …

Des milliards d’années :
Il y a de la place pour l’imagination la plus délirante, la plus forte, la plus folle, la plus imaginative !

et puisque nous parlions vie éternelle : paradis ou enfer, on aurait pu titrer : des milliards damnés.

Publié dans culture, perso, sciences, tech | Pas de Commentaire »

bidons … bidon ?

Posté par bifaceb le 8 mai 2015

 Le premier carburant non polluant

à base d’eau et d’air, et de CO² ?

 

on en est aux premiers litres, mais c’est génial si ça marche. où il y a un effet collatéral non décrit !

je me suis toujours demandé s’il n’était pas possible de récupérer le dioxyde de carbone produit en combustion

pour le recycler en carburant !

etron

Et si le diesel de demain était écologique ? C’est le pari que souhaite relever la firme automobile Audi qui met a mis point un e-carburant totalement innovant.

Propre, respectueux de l’environnement et synthétique, le diesel sur lequel travaille actuellement le constructeur allemand Audi promet d’être révolutionnaire. Créé à base d’énergies renouvelables, ce combustible se compose notamment de CO2 et d’eau pour offrir une alternative très intéressante aux carburants dits « fossiles ».

Un liquide de synthèse comparable au pétrole brut

Soucieux de la trace qu’il peut laisser auprès de l’environnement, le constructeur Audi a choisi d’investir depuis maintenant des années dans la production de carburants propres. En partenariat avec l’entreprise Sunfire, Audi vient de mettre au point une nouvelle source de carburant entièrement synthétique appelée “Blue Crude”.

Le constructeur utilise pour cela un procédé d’électrolyse à haute température (800°C) qu’il mélange ensuite avec du dioxyde de carbone (CO²) récupéré dans l’air ambiant. De ce mariage entre le monoxyde de carbone, l’hydrogène et l’eau, est créé un liquide énergétique, le « Blue Crude », comparable au pétrole brut, sans toutefois comporter ses désavantages polluants.

Un diesel moins cher à la pompe

Non content de savoir produire un e-diesel plus écologique, Audi promet aussi que ce dernier sera bien moins cher que l’actuel diesel que l’on trouve aux pompes à essence. Actuellement en cours d’essai, le « Blue Crude » a déjà été testé sur une Audi A8 TDI. Dans les prochains mois, le constructeur allemand a pour objectif d’en produire plusieurs milliers de litres.

Publié dans sciences, tech | Pas de Commentaire »

rétro techno

Posté par bifaceb le 7 avril 2015

 

La quasi totalité des innovations technologiques réussissent, après quelques tâtonnements,
à trouver leur public, leur marché, 
à s’implanter.

La montre traditionnelle, la montre poignet du XX eme, après la montre gousset du XIX eme,
a semblé, un moment dépassée, remplacée par cet omnipotent téléphone mobile..
.

apw3apw2aww7apw4

 

En fait, elle a bien résisté et Apple vient de sortir une Applewatch qui semble montrer qu’elle a, en tant qu’objet, gagné sa place dans ce siècle .

Et beaucoup de français de tous âges portent  cet objet du quotidien qui donne l’heure,
en même temps que de nouveaux modèles de montres se créent en permanence, pour un objet qui est aussi bijou,  beauté …

Et cerise, sur le gâteau, ces montres ne sont quasiment plus digitales, les aiguilles ont repris le dessus !

celle ci n’est vraiment plus au goût du jour :

aww1

 

celle ci fait coexister les deux mondes :

aww6

 

mais celles ci ont, aujourd’hui encore , plus de succès !

aww2aww9

 

 

 

Nos poignets continuent d’être l’objet de nos attentions, ils montrent
notre attachement à un temps qui s’écoule avec fluidité, continuité,
qui s’évalue à la vue, s’estime, en regardant le ciel, la terre et notre bras.

 

 

 

Publié dans misc, sciences, tech | Pas de Commentaire »

écolotechno vs ségo

Posté par bifaceb le 10 décembre 2014

 

Une décision préfectorale suite à une étude d’Airparif  fait couler beaucoup d’encre à défaut de faire monter beaucoup de suie :
les feux dans les cheminées parisiennes responsables à égalité avec le trafic routier de la pollution de l’air à paris ?
Il faut se pincer pour le croire !!

Je regarde depuis deux jours autour de moi, de mon trajet domicile travail en partie parisien: nulle trace de cheminée active,
pas le moindre feu de bois détectable à l’horizon des immeubles, pour beaucoup dépourvus d’autres cheminées que celles des chaudières.
et d’ailleurs, je ne me souviens plus de quand date le dernier feu de bois que j’aurais vu dans une cheminée parisienne.

En fait, il y a un truc. Lisons ce qu’en dit « Le Monde » : sur    http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/12/09/les-feux-de-cheminees-sont-ils-si-polluants_4537257_4355770.html#WVQbSoebSbU8gMhQ.99

 » dans l’ensemble de l’Ile-de-France, 23 % des particules fines présentes dans l’air sont bien émises par le chauffage au bois.
A noter que seules 7 % d’entre elles sont produites dans l’agglomération parisienne,
les 16 % restantes étant importées d’autres régions, voire d’autres pays ».

D’abord, on parle de l’Ile de France, et plus des deux tiers sont des particules « importées »…
Et, est-on bien certain que ces particules viennent du chauffage ?
par l’interdiction, on ne traite qu’une partie minoritaire du problème,
et encore moins celle des autres polluants, comme les oxydes d’azote.

et l’étude de 2012 d’ Airparif me semble compliquée à interpréter !

Je crois que Ségolène Royal a fait preuve de bon sens en demandant à réétudier cette mesure très symbolique,
quitte à la différer d’un an, pour mieux l’argumenter et  cibler les points les plus importants.

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, misc, sciences, tech | Pas de Commentaire »

sortie de ces cours

Posté par bifaceb le 4 décembre 2014

 

lu ce soir :

Le 04/12/2014 à 17:44

Une cinquantaine d’élèves et d’enseignants de Seine-Saint-Denis ont sifflé la ministre, brandissant des pancartes « Touche pas à ma ZEP », dans la coupole d’entrée du Palais de la découverte, où elle venait expliquer sa stratégie pour rendre les mathématiques plus attractives.

« On ne demande pas à avoir plus, mais à ne pas perdre ce qu’on a déjà » a expliqué Amandine Cormier,
enseignante de mathématiques au collège Paul Eluard de Montreuil.

Une révision de la carte de l’éducation prioritaire est en cours au ministère. Cela implique que certains établissements entreront en ZEP et d’autres en sortiront, choix effectué par chaque académie suivant un indicateur social. Dans plusieurs académies ces choix sont contestés par des parents et des enseignants qui bloquent des établissements.

-
un commentaire

Puisqu’on parle maths et classification en ZEP, je vous propose le théorème suivant :
la classification des établissements est une chaîne de Markov avec un état ZEP absorbant,
mais j’espère qu’il ne s’agit pas d’une chaîne de Markov absorbante !
pour ceux qui auraient oublié leur cours de M2 de maths :
Un état absorbant est un état que l’on ne quitte plus lorsqu’on y pénètre. Autrement dit, l’état j est absorbant si pjj=1.
Une chaîne de Markov est absorbante si et seulement si :
il y a au moins un état absorbant et de tout état non absorbant, on peut atteindre un état absorbant.

 

Publié dans la politique au quotidien, misc, sciences, tech | Pas de Commentaire »

à vos notes !

Posté par bifaceb le 2 décembre 2014

 

La ministre de l’éducation propose d’étudier la fin de la notation pour certains niveaux.

Je suis largement pour !

Jusqu’à la fin du collège, là où il s’agit de faire apprendre et maîtriser un « socle de connaissances», je suis contre les notes :une appréciation fine du degré d’acquisition des compétences et des savoirs, des lacunes, est plus importante, complétée, si nécessaire, par 4 ou 5 « lettres repère ».

Après, au lycée, on entre dans le bain du bac, puis des études supérieures, il faut se positionner par rapport aux autres et non plus seulement par rapport à soi, à son savoir, et les appréciations chiffrées deviennent plus logiques.

En effet, l’avantage, et l’inconvénient, des notes est qu’elles se moyennent et se comparent :
utile dans un esprit d’émulation, de compétition, mais plutôt inutile et nuisible autrement.

Je préférerais que le bac soit acquis sur des notes minimales sur chaque matière examinée, plutôt que sur une moyenne qui permet à des élèves nuls en orthographe, ou incapables d’une règle de trois, ou ignorant la physique newtonienne de la gravitation, ou encore ignares en biologie, pas fichus de dire quelques mots en langue étrangère, d’être bacheliers, grâce à la sacro-sainte moyenne !

Ainsi, le bac ne devrait pas être acquis sans un niveau minimum (un socle culturel et social ?) en :

  • orthographe
  • compréhension du français et expression écrites
  • compréhension du français et expression orales
  • mathématiques (calcul)
  • physique et chimie
  • informatique et technologie
  • sciences naturelles
  • histoire et géographie
  • économie et social, citoyenneté
  • langue vivante principale
  • langue vivante complémentaire
  • projet collaboratif

Douze thèmes d’utilité publique !

 

 

Publié dans économie politique société démographie, la politique au quotidien, sciences, tech | Pas de Commentaire »

Là bas, Rosetta

Posté par bifaceb le 13 novembre 2014

 

Philaé, Rosetta : unité,  résultat.

 

Hier, en suivant « en temps réel »,  la séparation de Philaé  et Rosetta, la descente en lente  chute libre , le  « tchourissage », …
j’ai retrouvé quelques sensations venues d’il y a 45 ans, quand je suivais, enfant puis adolescent, Spoutnik,
le programme russe Voskhod , et, bien sûr, les programmes Mercury puis Apollo.
Pour concrétiser notre information, alimenter notre émotion, il y avait alors du son, des images:
je me souviens du bip bip du Spoutnik,
de l’image dans un quotidien du soir qui me permet de découvrir qu’un homme, Leonov, est sorti dans l’espace,
du film des astronautes Amstrong et Aldrin mettant le pied sur la lune,
et aussi de l’image télé de l’explosion de Challenger en 1986, une minute après le décollage, …

 

Ici pas d’image de Philae qui se pose, de la comète, pas de son,
je ne sais même pas quel signal a déclenché les embrassades télévisées à Darmstad et ailleurs dans le monde…*

Cela manque et donne l’impression d’une émotion un peu destinée aux caméras, difficile à partager.

———–

*ainsi on pouvait lire, douze heures après l’arrivée :

Philae a rebondi trois fois

 

Lors de son atterrissage, Philae ne s’est donc pas fixé au sol. On sait maintenant qu’il n’y a pas eu un, mais deux rebonds. Le premier a été très long, près de deux heures, entre 15h33 et 17h26. Ceci est dû à la petite taille de la comète, qui n’exerce qu’une très faible gravité. En comparaison, le second rebond a été beaucoup plus court, seulement 6 minutes, entre 17h26 et 17h33.
mais alors, quand, à 17h08 hier, on pouvait lire ça :

17:08 Atterrissage réussi ! L’Agence spatiale européenne (ESA) a reçu la confirmation à 17h03 que le module Philae s’était correctement posé à la surface de la comète 67P ! Les harpons se sont déclenchés, les pieds sont fixés au sol.

ça voulait dire quoi ?

————–

une des premieres photos disponibles, , une vingtaine d’heures après l’arrivée de Philaé sur la comète.

philae p1

 

 

Un bon descriptif de la mission Rosetta-Philae, plus précis que celui trouvé dans tous les journaux.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rosetta_(sonde_spatiale)

 

Par ailleurs : La Nasa explique à ses internautes que ce n’est pas elle qu’il faut remercier

L’agence spatiale américaine, félicitée par erreur par des internautes sur Twitter pour l’atterrissage de Philae, a dû expliquer qu’elle n’y était pour rien. «L’atterrissage sur la comète est le résultat du travail de nos collègues de l’Esa. En revanche, nous avons réalisé trois instruments présents sur la sonde Rosetta», a précisé la Nasa dans l’une de ses réponses.

Amusant: les américains, en matière de spatial, ont du mal, depuis les années 60,
à imaginer que d’autres nations peuvent faire des « premières »…

 

Publié dans perso, sciences, tech | Pas de Commentaire »

3 fois 3 D

Posté par bifaceb le 26 septembre 2014

 

Autour de mon lieu de travail à Paris, se sont ouvertes depuis quelques mois 3 boutiques d’impression 3D.

Je ne sais si elles trouveront leur clientèle mais il y a un vrai mouvement vers l’impression 3 D,
avec des boutiques du coin de la rue (cela nous changera des marchands de vapotage !)
et des sites spécialisés tels Sculpteo.

Si, demain, beaucoup de foyers français se dotent d’une imprimante 3 D,
permettant, à partir de plans téléchargés sur le net, ou d’un scan 3 D,
de concevoir et fabriquer des objets petits, ou de plus en plus grands,
et si, comme on nous l’annonce, nous pourrons fabriquer nous-même notre pâte à 3D
à partir de nos papiers, déchets ménagers, et l’utiliser de manière simple, sûre, stable,
alors ce sera un vrai changement sociétal.

Fabriquer demain soi-même ses objets du quotidien, ses pièces détachées,
avec le net qui fournit informations et conseil,
cela nous aidera à consommer local,
diminuer notre empreinte écologique,
vivre mieux en autodémondialisant ! *

* terme inconnu de mon moteur de recherche favori, je dois vite le breveter, je pense qu’il a de l’avenir !

 

 

 

Publié dans économie politique société démographie, perso, sciences, tech | Pas de Commentaire »

123
 

Racisme Anti Kabyles |
alfredsylvens |
Marie Anne Isler Senatorial... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | libre pensée
| le rôle de la France dans l...
| athmanebessalem